Scroll to navigation

ATOI(3) Manuel du programmeur Linux ATOI(3)

NOM

atoi, atol, atoll - Convertir une chaîne en un entier

SYNOPSIS

#include <stdlib.h>
int atoi(const char *nptr);
long atol(const char *nptr);
long long atoll(const char *nptr);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

atoll() :

_ISOC99_SOURCE || || /* Versions de la glibc <= 2.19 : */ _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

La fonction atoi() convertit le début de la chaîne pointée par nptr en entier de type int. Le résultat est identique à un appel à


strtol(nptr, NULL, 10);


à la différence que atoi() ne détecte pas d'erreur.

Les fonctions atol() et atoll() se comportent comme atoi() sauf qu'elles convertissent la portion initiale de la chaîne dans leur type de retour long ou long long.

VALEUR RENVOYÉE

Le résultat de la conversion ou 0 en cas d'erreur.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
atoi(), atol(), atoll() Sécurité des threads MT-Safe locale

CONFORMITÉ

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, C99, SVr4, 4.3BSD. C89 et POSIX.1-1996 n'incluent que les fonctions atoi() et atol().

NOTES

POSIX.1 ne spécifie aucune valeur de retour pour atoi() en cas d'erreur. Les bibliothèques glibc, musl libc et uClibc renvoient 0 en cas d'erreur.

BOGUES

Comme errno n'est pas fixé en cas d'erreur, il n'est pas possible de différencier 0 d'une erreur ou de la valeur convertie. Aucune vérification de dépassement par le haut ou pas le bas n'est effectuée. Seules les entrées en base 10 peuvent être converties. Il est recommandé d'utiliser à la place la famille de fonctions strtol() et strtoul() dans les nouveaux programmes.

VOIR AUSSI

atof(3), strtod(3), strtol(3), strtoul(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Grégoire Scano <gregoire.scano@malloc.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

13 août 2020 GNU