Scroll to navigation

MESG(1) Commandes de l'utilisateur MESG(1)

NOM

mesg - Afficher (ou ne pas afficher) des messages des autres utilisateurs

SYNOPSIS

mesg [option] [n|y]

DESCRIPTION

L’utilitaire mesg est appelé par un utilisateur pour contrôler l’accès en écriture donné aux autres sur le périphérique de terminal associé à la sortie d’erreur standard. Si l’accès en écriture est accordé, alors les programmes comme talk(1) ou write(1) peuvent afficher des messages sur le terminal.

En général, l’accès en écriture est accordé par défaut. Cependant, comme les utilisateurs prennent conscience des divers risques de sécurité, la tendance est à la suppression de cet accès par défaut, au moins pour l’interpréteur de commandes de connexion principal. Pour s’assurer que les terminaux sont définis conformément aux attentes, mesg devrait être exécuté dans les scripts de connexion.

L'outil mesg quitte silencieusement avec le code de retour 2 s'il n'est pas exécuté dans un terminal. Dans ce cas, l'exécution de mesg est inutile. L'option --verbose de la ligne de commande force mesg à afficher un avertissement dans cette situation. Ce comportement a été introduit dans la version 2.33.

ARGUMENTS

n
Interdire les messages.
y
Permettre l’affichage des messages.

Si aucun argument n’est donné, mesg affiche l’autorisation actuelle de message sur la sortie d’erreur standard.

OPTIONS

-v, --verbose
Expliquer ce qui est fait.
-V, --version
Afficher le nom et la version du logiciel et quitter.
-h, --help
Afficher l’aide-mémoire puis quitter.

CODE DE RETOUR

L’utilitaire mesg quitte avec une des valeurs suivantes :
 0
Les messages sont permis.
 1
Les messages ne sont pas permis.
>1
Une erreur s’est produite.

FICHIERS

/dev/[pt]ty[pq]?

VOIR AUSSI

login(1), talk(1), write(1), wall(1), xterm(1)

HISTORIQUE

Une commande mesg est apparue dans la version 6 du UNIX d’AT&T.

DISPONIBILITÉ

La commande mesg fait partie du paquet util-linux, elle est disponible sur <https://www.kernel.org/pub/linux/utils/util-linux>.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <ccb@club-internet.fr>, Michel Quercia <quercia AT cal DOT enst DOT fr>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Frédéric Delanoy <delanoy_f@yahoo.com>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Christophe Sauthier <christophe@sauthier.com>, Sébastien Blanchet, Jérôme Perzyna <jperzyna@yahoo.fr>, Aymeric Nys <aymeric AT nnx POINT com>, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Yves Rütschlé <l10n@rutschle.net>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Philippe Piette <foudre-blanche@skynet.be>, Jean-Baka Domelevo-Entfellner <domelevo@gmail.com>, Nicolas Haller <nicolas@boiteameuh.org>, Sylvain Archenault <sylvain.archenault@laposte.net>, Valéry Perrin <valery.perrin.debian@free.fr>, Jade Alglave <jade.alglave@ens-lyon.org>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Alexandre Kuoch <alex.kuoch@gmail.com>, Lyes Zemmouche <iliaas@hotmail.fr>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Alexandre Normand <aj.normand@free.fr>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual@debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

Juillet 2014 util-linux