Scroll to navigation

UMOUNT(2) Manuel du programmeur Linux UMOUNT(2)

NOM

umount, umount2 - Démonter un système de fichiers

SYNOPSIS

#include <sys/mount.h>
int umount(const char *target);
int umount2(const char *target, int flags);

DESCRIPTION

umount() et umount2() suppriment l'attachement du système de fichiers (de plus haut niveau) monté sur le répertoire target.

Les privilèges appropriés (sous Linux : la capacité CAP_SYS_ADMIN) sont requis pour démonter des systèmes de fichiers.

Depuis Linux 2.1.116 l'appel système umount2() fonctionne comme umount(), mais dispose d'options supplémentaires (flags) configurant le comportement de l'opération :

Demander au système de fichiers d'abandonner les requêtes en attente avant de tenter le démontage. Cela peut permettre au démontage de terminer sans attendre un serveur inaccessible, mais pourrait provoquer la perte de données. Si après l'abandon des requêtes, certains processus ont encore des références en cours au système de fichiers, le démontage va encore échouer. Au moment de la version 4.12, MNT_FORCE n'est prise en charge que sur les systèmes de fichiers suivants : 9p (depuis Linux 2.6.16), ceph (depuis Linux 2.6.34), cifs (depuis Linux 2.6.12), fuse (depuis Linux 2.6.16), lustre (depuis Linux 3.11) et NFS (depuis Linux 2.1.116).
Faire un détachement paresseux : rendre le point de montage non disponible pour les nouveaux accès, déconnecter immédiatement le système de fichiers et tous les systèmes de fichiers montés en dessous de lui les uns des autres et de la table de montage, puis réaliser effectivement le démontage lorsque le point de montage ne sera plus occupé.
Marquer le point de montage comme ayant expiré. Si un point de montage n'est pas utilisé, un premier appel à umount2() avec ce paramètre échoue avec l'erreur EAGAIN, mais marque le point de montage comme expiré. Il reste dans cet état tant qu'aucun processus n'y accède. Un second appel à umount2() avec MNT_EXPIRE détache le point de montage expiré. Ce paramètre ne peut être combiné avec MNT_FORCE ou MNT_DETACH.
Ne pas déréférencer target s'il s'agit d'un lien symbolique. Ce paramètre permet d'éviter des problèmes de sécurité dans des programmes set-UID-root qui permettent aux utilisateurs ordinaires de démonter des systèmes de fichiers.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès, zéro est renvoyé. En cas d'erreur, -1 est renvoyé et errno reçoit une valeur adéquate.

ERREURS

Les erreurs détaillées ici sont indépendantes du type de système de fichiers. Chaque type de système peut avoir des codes d'erreurs spécifiques, et un comportement particulier. Consultez les sources du noyau Linux pour plus de détails.

Un appel à umount2() avec l'attribut MNT_EXPIRE a marqué correctement un système de fichiers non utilisé comme expiré.
target ne peut pas être démonté car il est occupé.
target pointe en dehors de l'espace d'adressage de l'utilisateur.
target n'est pas un point de montage.
umount2() a été appelé avec l'option MNT_EXPIRE, en même temps que MNT_DETACH ou MNT_FORCE.
umount2() a été appelé avec une valeur non autorisé dans flags.
Un des arguments est plus long que MAXPATHLEN.
Un des chemins est vide ou a un composant inexistant.
Le noyau n'a pas pu allouer suffisamment de mémoire.
L'appelant n'a pas les privilèges appropriés.

VERSIONS

MNT_DETACH et MNT_EXPIRE sont disponibles depuis la glibc 2.11.

CONFORMITÉ

Ces fonctions sont spécifiques à Linux et ne doivent pas être employées dans des programmes destinés à être portables.

NOTES

umount() et les points de montage partagés

Les points de montage partagés font que toutes les activités de montage sur un point de montage, y compris les opérations umount(), seront transmises sur chaque point de montage dans le groupe de pairs et tous les montages esclaves de ce groupe de pairs. Cela signifie qu'une opération umount() sur n'importe quel pair d'un ensemble de montages partagés fera que tous ses pairs seront démontés et que tous leurs esclaves seront aussi démontés.

La propagation de cette activité de démontage peut être particulièrement surprenante sur les systèmes où chaque point de montage est partagé par défaut. Sur ce type de système, le montage lié de façon récursive du répertoire racine du système de fichiers sur un sous-répertoire et ensuite le démontage de ce sous-répertoire avec l'option MNT_DETACH feront que chaque montage dans l'espace de montage sera détaché paresseusement.

Pour s'assurer qu'umount() ne se propage pas de cette manière, le point de montage peut être remonté par un appel mount(2) avec un argument mount_flags qui comprend à la fois MS_REC et MS_PRIVATE avant que umount() ne soit appelé.

Détails historique

La fonction umount d'origine était invoquée avec umount(périphérique) et renvoyait ENOTBLK si l'argument était autre chose qu'un périphérique bloc. Dans Linux 0.98p4, un appel umount(répertoire) a été ajouté afin de gérer des périphériques anonymes. Dans Linux 2.3.99-pre7, l'appel umount(périphérique) a été supprimé, en ne gardant que umount(répertoire) (car maintenant les périphériques peuvent être montés en plusieurs endroits et l'indication du périphérique ne suffit plus).

VOIR AUSSI

mount(2), mount_namespaces(7), path_resolution(7), mount(8), umount(8)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Pierre Giraud <jean-pierregiraud@neuf.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

9 juin 2020 Linux