Scroll to navigation

RANDOM(3) Manuel du programmeur Linux RANDOM(3)

NOM

random, srandom, initstate, setstate - Générateur de nombres aléatoires

SYNOPSIS

#include <stdlib.h>
long int random(void);
void srandom(unsigned int seed);
char *initstate(unsigned int seed, char *state, size_t n);
char *setstate(char *state);


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

random(), srandom(), initstate(), setstate() :

_XOPEN_SOURCE >= 500 || /* Glibc since 2.19: */ _DEFAULT_SOURCE || /* Glibc versions <= 2.19: */ _SVID_SOURCE || _BSD_SOURCE

DESCRIPTION

The random() function uses a nonlinear additive feedback random number generator employing a default table of size 31 long integers to return successive pseudo-random numbers in the range from 0 to 2^31 - 1. The period of this random number generator is very large, approximately 16 * ((2^31) - 1).

La fonction srandom() utilise son argument comme « graine » pour engendrer une nouvelle séquence de nombre pseudoaléatoires qui seront fournis lors des appels à random(). Ces séquences sont reproductibles en invoquant srandom() avec la même graine. Si aucune graine n'est fournie, La fonction random() utilise automatiquement une graine originale de valeur 1.

The initstate() function allows a state array state to be initialized for use by random(). The size of the state array n is used by initstate() to decide how sophisticated a random number generator it should use—the larger the state array, the better the random numbers will be. Current "optimal" values for the size of the state array n are 8, 32, 64, 128, and 256 bytes; other amounts will be rounded down to the nearest known amount. Using less than 8 bytes results in an error. seed is the seed for the initialization, which specifies a starting point for the random number sequence, and provides for restarting at the same point.

La fonction setstate() modifie la table d'états utilisée par la fonction random(). La table d'état state est alors utilisée comme générateur de nombres aléatoires jusqu'au prochain appel de initstate() ou setstate(). state doit d'abord être initialisée avec initstate() ou être le résultat d'un appel précédent à setstate()

VALEUR RENVOYÉE

The random() function returns a value between 0 and (2^31) - 1. The srandom() function returns no value.

La fonction initstate() renvoie un pointeur sur la table d'états précédente. En cas d'échec, errno contient le code d'erreur.

La fonction setstate() renvoie un pointeur sur la table d'états précédente. En cas d'échec, NULL est renvoyé et errno contient le code d'erreur.

ERREURS

EINVAL
Le paramètre state de setstate() était NULL.
EINVAL
Une table d'états de moins de 8 octets a été fournie à initstate().

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
random(), srandom(), initstate(), setstate() Sécurité des threads MT-Safe

CONFORMITÉ

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008, 4.3BSD.

NOTES

The random() function should not be used in multithreaded programs where reproducible behavior is required. Use random_r(3) for that purpose.

Random-number generation is a complex topic. Numerical Recipes in C: The Art of Scientific Computing (William H. Press, Brian P. Flannery, Saul A. Teukolsky, William T. Vetterling; New York: Cambridge University Press, 2007, 3rd ed.) provides an excellent discussion of practical random-number generation issues in Chapter 7 (Random Numbers).

For a more theoretical discussion which also covers many practical issues in depth, see Chapter 3 (Random Numbers) in Donald E. Knuth's The Art of Computer Programming, volume 2 (Seminumerical Algorithms), 2nd ed.; Reading, Massachusetts: Addison-Wesley Publishing Company, 1981.

BOGUES

D'après POSIX, initstate() devrait renvoyer NULL en cas d'erreur. Dans la mise en œuvre de la glibc, errno est renseigné en cas d'erreur comme spécifié, mais la fonction ne renvoie pas NULL

VOIR AUSSI

getrandom(2), drand48(3), rand(3), random_r(3), srand(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 juin 2020 GNU