Scroll to navigation

GETPW(3) Manuel du programmeur Linux GETPW(3)

NOM

getpw - Reconstruire un enregistrement de mot de passe

SYNOPSIS

#define _GNU_SOURCE             /* Consultez feature_test_macros(7) */
#include <sys/types.h>
#include <pwd.h>
int getpw(uid_t uid, char *buf);

DESCRIPTION

La fonction getpw() reconstruit l'enregistrement de la ligne de mot de passe de l'utilisateur uid et le place dans le tampon buf. Ce tampon contient en retour une ligne au format suivant :


name:passwd:uid:gid:gecos:dir:shell


La structure passwd est définie dans <pwd.h> comme ceci :


struct passwd {
    char   *pw_name;       /* Nom d'utilisateur */
    char   *pw_passwd;     /* Mot de passe de l'utilisateur */
    uid_t   pw_uid;        /* ID de l'utilisateur */
    gid_t   pw_gid;        /* ID du groupe */
    char   *pw_gecos;      /* Information utilisateur */
    char   *pw_dir;        /* Répertoire personnel */
    char   *pw_shell;      /* Interpréteur de commande */
};


Pour plus d'informations à propos des champs de cette structure, consultez passwd(5).

VALEUR RENVOYÉE

Si elle réussit, la fonction getpw() renvoie 0. En cas d'erreur, elle renvoie -1 et définit errno en conséquence.

If uid is not found in the password database, getpw() returns -1, sets errno to 0, and leaves buf unchanged.

ERREURS

0 or ENOENT
Pas d'utilisateur correspondant ç uid.
EINVAL
buf est NULL.
ENOMEM
Pas assez de mémoire pour allouer la structure passwd.

FICHIERS

/etc/passwd
Fichier de base de données des mots de passe

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
getpw() Sécurité des threads MT-Safe locale

CONFORMITÉ

SVr2.

BOGUES

La fonction getpw() est dangereuse car elle peut provoquer un débordement du tampon buf. Elle est rendue obsolète par getpwuid(3).

VOIR AUSSI

endpwent(3), fgetpwent(3), getpwent(3), getpwnam(3), getpwuid(3), putpwent(3), setpwent(3), passwd(5)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

15 septembre 2017 GNU