Scroll to navigation

LOSETUP(8) Administration Système LOSETUP(8)

NOM

losetup - Mettre en place et contrôler des périphériques boucle

SYNOPSIS

Obtenir des informations :


losetup [périphérique_boucle]

losetup -l [-a]

losetup -j fichier [-o position]


Détacher un périphérique boucle :


losetup -d périphérique_boucle ...


Détacher tous les périphériques boucle associés :


losetup -D


Mettre en place un périphérique boucle :


losetup [-o position] [--sizelimit taille] [--sector-size taille.
[-Pr] [--show] -f|périphérique_boucle fichier


Redimensionner un périphérique boucle :


losetup -c périphérique_boucle

DESCRIPTION

losetup est utilisé pour associer les périphériques boucle avec des fichiers normaux ou des périphériques bloc, pour détacher et pour connaître l'état d'un périphérique boucle. Si seul l'argument périphérique_boucle est fourni, l'état actuel du périphérique correspondant est affiché. Sans option, tous les périphériques boucle sont affichés.

Remarquez que l’ancien format de sortie (c’est-à-dire losetup -a) avec des chaînes séparées par des virgules est obsolète, le format de sortie --list devrait être utilisé à la place.

Il est possible de créer davantage de périphériques boucle indépendants à partir du même fichier de sauvegarde. Cela peut être dangereux, causer des pertes de données, une corruption ou des réécritures. --nooverlap est à utiliser avec --find lors de la configuration pour éviter ce problème.

La configuration du périphérique boucle n’est pas une opération atomique lorsqu’elle est utilisée avec --find et losetup ne protège pas cette opération par un verrou. Le nombre d’essais est restreint en interne à un maximum de 16. Il est recommandé d’utiliser par exemple flock(1) pour éviter une collision dans les cas d’utilisations massivement parallèles.

OPTIONS

Les arguments taille et position peuvent être suivis des suffixes multiplicatifs KiB=1024, MiB=1024*1024, etc., pour GiB, TiB, PiB, EiB, ZiB et YiB (la partie « iB » est facultative, par exemple « K » est identique à « KiB ») ou des suffixes KB=1000, MB=1000*1000, etc., pour GB, TB, PB, EB, ZB et YB.

Montrer l’état de tous les périphériques boucle. Remarquez que tous les renseignements ne sont pas accessibles aux utilisateurs ordinaires. Consultez également --list. L’ancien format de sortie (tel qu’affiché sans --list)) est obsolète.
Détacher le fichier ou le périphérique associé avec le(s) périphérique(s) indiqué(s). Remarquez que depuis sa version 3.7 le noyau Linux utilise « la destruction paresseuse de périphérique ». L’opération de détachement ne renvoie plus une erreur EBUSY si le périphérique est utilisé activement par le système, mais il est marqué par le drapeau « autoclear » et détruit plus tard.
Détacher tous les périphériques boucle associés.
Déterminer le premier périphérique boucle non utilisé. Si un argument fichier est fourni, utiliser le périphérique trouvé comme un périphérique boucle, sinon, afficher son nom.
Afficher le nom du périphérique boucle assigné si l'option -f et un argument fichier sont présents.
Rechercher l’existence de conflits entre des périphériques boucle pour éviter une situation où le même fichier de sauvegarde est partagé par d’autres périphériques boucle. Si le fichier est déjà utilisé par un autre périphérique alors réutiliser le périphérique plutôt que d’en utiliser un nouveau. Cette option n’a de sens qu’avec l’option --find.
Montrer l'état de tous les périphériques boucle associés au fichier.
Le début des données est déplacé de position octets dans le fichier ou le périphérique indiqué. position peut être suivie d’un préfixe multiplicatif, voir ci-dessus.
La fin des données est définie au maximum à taille octets après le début des données. taille peut être suivie d’un préfixe multiplicatif, voir ci-dessus.
Régler la taille de secteur logique du périphérique boucle en octet (depuis Linux 4.14). Cette option peut être utilisée pour créer un nouveau périphérique boucle ainsi que pour une commande autonome modifiant la taille de secteur d’un périphérique boucle déjà existant.
Forcer le pilote de boucle à relire la taille du fichier associé au périphérique boucle indiqué.
Forcer le noyau à analyser la table de partitionnement d’un périphérique boucle nouvellement créé. Remarquez que l’analyse de cette table dépend de la taille de secteur. Par défaut, c’est 512 octets, sinon vous devez utiliser l’option --sector-size avec l’option --partscan.
Configurer un périphérique boucle en lecture seule.
Activer ou désactiver les E/S directes pour le fichier de sauvegarde. L’argument facultatif peut être on ou off. En absence d’argument, off est la valeur par défaut.
Mode détaillé.
Si un périphérique boucle ou que l’option -a est indiqué, afficher les colonnes par défaut soit pour le périphérique boucle indiqué, soit pour tous les périphériques boucle. Les informations sur tous les périphériques sont affichées par défaut. Consultez également --output, --noheadings, --raw et --json.
Indiquer les colonnes à afficher pour la sortie --list. Utilisez --help pour obtenir une liste de toutes les colonnes disponibles.
Afficher toutes les colonnes disponibles.
Ne pas afficher les en-têtes pour le format de sortie --list.
Utiliser l'affichage au format --list brut.
Utiliser le format JSON pour l'affichage --list.
Afficher les informations de version et quitter.
Afficher l’aide-mémoire puis quitter.

CHIFFREMENT

cryptoloop n’est plus pris en charge et est remplacé par dm-crypt. Pour plus de précisions, consultez cryptsetup(8).

CODE DE RETOUR

losetup renvoie 0 en cas de réussite et une valeur non nulle en cas d'échec. Lorsque losetup affiche l'état d'un périphérique boucle, il renvoie 1 si le périphérique n'est pas configuré et 2 si une erreur est survenue empêchant de déterminer l'état du périphérique.

ENVIRONNEMENT

Activer la sortie de débogage.

FICHIERS

/dev/loop[0..N]
Périphériques bloc boucle.
/dev/loop-control
Périphériques de contrôle boucle.

EXEMPLE

Les commandes suivantes sont des exemples d'utilisation du périphérique boucle :

# dd if=/dev/zero of=~/file.img bs=1024k count=10
# losetup --find --show ~/file.img
/dev/loop0
# mkfs -t ext2 /dev/loop0
# mount /dev/loop0 /mnt

... # umount /dev/loop0 # losetup --detach /dev/loop0

AUTEURS

Karel Zak <kzak@redhat.com> à partir de la version originale de Theodore Ts'o <tytso@athena.mit.edu>

DISPONIBILITÉ

La commande losetup fait partie du paquet util-linux, elle est disponible sur <htps://www.kernel.org/pub/linux/utils/util-linux/>.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <ccb@club-internet.fr>, Michel Quercia <quercia AT cal DOT enst DOT fr>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Frédéric Delanoy <delanoy_f@yahoo.com>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Christophe Sauthier <christophe@sauthier.com>, Sébastien Blanchet, Jérôme Perzyna <jperzyna@yahoo.fr>, Aymeric Nys <aymeric AT nnx POINT com>, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Yves Rütschlé <l10n@rutschle.net>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Philippe Piette <foudre-blanche@skynet.be>, Jean-Baka Domelevo-Entfellner <domelevo@gmail.com>, Nicolas Haller <nicolas@boiteameuh.org>, Sylvain Archenault <sylvain.archenault@laposte.net>, Valéry Perrin <valery.perrin.debian@free.fr>, Jade Alglave <jade.alglave@ens-lyon.org>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Alexandre Kuoch <alex.kuoch@gmail.com>, Lyes Zemmouche <iliaas@hotmail.fr>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Alexandre Normand <aj.normand@free.fr>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Paul Guillonneau <guillonneau.jeanpaul@free.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

Novembre 2015 util-linux