Scroll to navigation

SIGPENDING(2) Manuel du programmeur Linux SIGPENDING(2)

NOM

sigpending, rt_sigpending - examine pending signals

SYNOPSIS

#include <signal.h>

int sigpending(sigset_t *set);


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

sigpending(): _POSIX_C_SOURCE

DESCRIPTION

L'appel sigpending() permet l'examen des signaux en attente (qui se sont déclenchés en étant bloqués). Le masque de signaux en attente est stocké dans set.

VALEUR RENVOYÉE

sigpending() renvoie 0 s'il réussit, et -1 en cas d'erreur. En cas d'erreur, errno contient le code d'erreur.

ERREURS

EFAULT
set pointe en-dehors de l'espace d'adressage accessible.

CONFORMITÉ

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

NOTES

Consultez sigsetops(3) pour les détails concernant les ensembles de signaux.

Si le signal est bloqué et que son dispositif est dans l'état "ignoré", il n'est pas ajouté au masque des signaux en attente lors de sa génération.

L'ensemble des signaux qui sont en attente pour un thread est l'union de l'ensemble des signaux qui sont en attente pour ce thread et de l'ensemble des signaux qui sont en attente pour le processus lui-même ; consultez signal(7).

Un fils créé avec fork(2) démarre avec un ensemble de signaux en attente vide ; l'ensemble de signaux en attente est conservé au travers d'un execve(2).

différences entre bibliothèque C et noyau

The original Linux system call was named sigpending(). However, with the addition of real-time signals in Linux 2.2, the fixed-size, 32-bit sigset_t argument supported by that system call was no longer fit for purpose. Consequently, a new system call, rt_sigpending(), was added to support an enlarged sigset_t type. The new system call takes a second argument, size_t sigsetsize, which specifies the size in bytes of the signal set in set. The glibc sigpending() wrapper function hides these details from us, transparently calling rt_sigpending() when the kernel provides it.

BOGUES

En raison d'un bogue dans la fonction enveloppe de sigpending() des versions de glibc jusqu'à 2.2.1 incluse, l'information concernant les signaux temps‐réel n'était pas renvoyée correctement.

VOIR AUSSI

kill(2), sigaction(2), signal(2), sigprocmask(2), sigsuspend(2), sigsetops(3), signal(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

15 septembre 2017 Linux