Scroll to navigation

FUTIMES(3) Manuel du programmeur Linux FUTIMES(3)

NOM

futimes, lutimes - Modifier les horodatages d'un fichier

SYNOPSIS

#include <sys/time.h>
int futimes(int fd, const struct timeval tv[2]);
int lutimes(const char *filename, const struct timeval tv[2]);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

futimes(), lutimes(): Since glibc 2.19: _DEFAULT_SOURCE Glibc 2.19 and earlier: _BSD_SOURCE

DESCRIPTION

La fonction futimes() change les temps d'accès et de modification d'un fichier de la même façon que utimes(2), excepté que le fichier dont les données temporelles doivent être modifiées, est spécifié via un descripteur de fichier, fd au lieu d'un chemin.

La fonction lutimes() change les temps d'accès et de modification d'un fichier de la même façon que utimes(2), excepté que si filename fait référence à un lien symbolique, le lien n'est pas déréférencé : à la place, les horodatages du lien symbolique sont modifiés.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès, zéro est renvoyé. En cas d'erreur, -1 est renvoyé et errno reçoit une valeur adéquate.

ERREURS

Les erreurs sont les mêmes que pour utimes(2), avec en plus pour futimes() :
EBADF
fd n'est pas un descripteur de fichier valable.
ENOSYS
Impossible d'accéder au système de fichiers /proc.

Les erreurs suivantes peuvent également se produire lors de l'appel à lutimes() :

ENOSYS
Le noyau ne prend pas en charge cet appel ; un noyau Linux de version 2.6.22 ou supérieure est requis.

VERSIONS

futimes() est disponible depuis la glibc 2.3. lutimes() est disponible depuis la glibc 2.6 et est implémentée en utilisant l'appel système utimensat(2) qui est pris en charge depuis le noyau 2.6.22.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
futimes(), lutimes() Sécurité des threads MT-Safe

CONFORMITÉ

Ces fonctions ne sont spécifiées par aucune norme. En dehors Linux, elles ne sont disponibles que sous les BSD.

VOIR AUSSI

utime(2), utimensat(2), symlink(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.10 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

15 septembre 2017 Linux