Scroll to navigation

FTIME(3) Manuel du programmeur Linux FTIME(3)

NOM

ftime - Obtenir la date et l'heure

SYNOPSIS

#include <sys/timeb.h>

int ftime(struct timeb *tp);

DESCRIPTION

NOTE: This function is deprecated, and will be removed in a future version of the GNU C library. Use clock_gettime(2) instead.

Cette fonction renvoie la date et l'heure actuelle, en secondes et millisecondes, depuis l'époque, 1er janvier 1970 à 00:00:00 (UTC). Le temps est renvoyé dans une structure tp, déclarée ainsi :


struct timeb {
    time_t         time;
    unsigned short millitm;
    short          timezone;
    short          dstflag;
};


Ici, time est le temps écoulé en secondes depuis l'époque, 1er janvier 1970 à 00:00:00 (UTC) et millitm est le nombre de millisecondes depuis time. Le champ timezone est le fuseau horaire local mesuré en minutes de temps à l'ouest de Greenwich (avec une valeur négative indiquant les minutes à l'est de Greenwich). dstflag est un drapeau indiquant, s'il est non nul que le décalage horaire d'été s'applique pendant la partie appropriée de l'année.

POSIX.1-2001 indique que le contenu des champs timezone et dstflag est indéfini, vous ne devez donc pas compter sur eux.

VALEUR RENVOYÉE

Cette fonction renvoie toujours 0 (POSIX.1-2001 indique, et certains systèmes documentent une valeur de retour en cas d'erreur de -1).

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
ftime() Sécurité des threads MT-Safe

CONFORMITÉ

BSD 4.2, POSIX.1-2001. POSIX.1-2008 supprime la spécification de ftime().

Cette fonction est obsolète. Ne l'utilisez pas. Si la précision en seconde vous suffit, utilisez time(2). Sinon gettimeofday(2) fournit des microsecondes, et clock_gettime(2) des nanosecondes, mais elle n'est pas disponible sur tous les systèmes.

BOGUES

Les premières versions de la glibc2 étaient boguées, et renvoyaient toujours 0 dans le champ millitm. La glibc 2.1.1 est correcte.

VOIR AUSSI

gettimeofday(2), time(2)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 février 2020 GNU