Scroll to navigation

LIVE-BOOT(7) Projet Live Systems LIVE-BOOT(7)

NOM

live-boot - Composants de démarrage du système
 

DESCRIPTION

live-boot comprend les composants qui configure un système live pendant le processus de démarrage (espace utilisateur primitif).
live-boot est un hameçon (hook) pour initramfs-tools, utilisé pour générer un initramfs capable de démarrer les systèmes live, comme ceux créés par live-helper(7). Ceci comprends les ISOs Live Systems, les paquets tar de démarrage par le net (netboot), et les images de clef USB.
Au moment du démarrage, il recherchera un médium (en lecture seule) contenant un répertoire "/live" où est placé un système de fichier racine (souvent une image d'un système de fichier compressé comme squashfs). Si ceci est trouvé, il créera un environnement enregistrable en utilisant aufs, pour démarrer le système à partir de lui.
 

CONFIGURATION

live-boot peut être configuré à travers un paramètre de démarrage ou un fichier de configuration.
Pour configurer les paramètres de live-boot utilisés par défaut dans l'image live, voir l'option --bootappend-live dans la page de manuel lb_config(1).
 

Paramètres du noyau

live-boot est activé uniquement si 'boot=live' a été utilisé en tant que paramètre du noyau.
De plus, il y a plusieurs autres paramètres de démarrage pour influencer le comportement, voir ci-dessous.
 

Fichiers de configurations

live-boot peut être configuré (mais pas activé) à travers des fichiers de configuration. Ces fichiers peuvent être placés soit dans le système de fichier racine lui-même (/etc/live/boot.conf, /etc/live/boot/*), ou sur le média live (live/boot.conf, live/boot/*).
 

OPTIONS

live-boot fourni actuellement les paramètres suivants.
access=ACCESS
Met en place le niveau d'accessibilité pour les utilisateurs physiquement ou visuellement handicapés. ACCESS doit être un des v1, v2, v3, m1, or m2. v1=handicap visuel faible, v2=handicap visuel modéré, v3=cessité visuelle, m1=difficultés moteur faibles m2=difficultés moteur modérées.
console=TTY,SPEED
Paramètre la console par défaut étant utilisée avec l'option "live-getty". Exemple : "console=ttyS0,115200".
debug
Rend le processus de démarrage initramfs plus verbeux.
 
Utiliser : debug=1
 
Si debug n'est pas paramétré à une valeur, les messages pourraient ne pas être affichés.
fetch=URL
httpfs=URL
Une autre forme de démarrage par le net en téléchargeant une image squashfs depuis une URL donnée. La méthode fetch copie l'image dans la RAM et la méthode httpfs utilise FUSE et httpfs2 pour monter l'image en place. La copier dans la RAM nécessite davantage de mémoire et pourrait prendre du temps pour des images volumineuses. Ceci dit, ça devrait mieux fonctionner correctement car cela ne nécessite pas de réseau ensuite et le système fonctionne plus vite une fois démarré car il n'a plus besoin de contacter un serveur.
 
À cause des limitations actuelles de la version wget de busybox et de sa résolution DNS, une URL ne peut pas contenir un hostname mais uniquement une adresse IP.
 
Ne fonctionne pas : http://example.com/path/to/your_filesystem.squashfs
 
Fonctionne : http://1.2.3.4/path/to/your_filesystem.squashfs
 
Notez également que par conséquent, il n'est actuellement pas possible d'attraper une image depuis un virtualhost basé-sur-un-nom d'un httpd s'il partage l'adresse IP avec l'instance httpd principale.
 
Vous voudrez également utiliser l'image ISO live à la place de l'image squashfs.
iscsi=server-ip[,server-port];target-name
Démarrer depuis une cible iSCSI qui a une image ISO ou disque en tant que l'un de ces LUNs. La cible spécifiée est recherchée pour un LUN qui ressemble à un medium live medium. Si vous utilisez la solution cible iSCSI logiciel iscsitarget , votre ietd.conf devrait ressembler à ça :
 
# Le nom-cible que vous spécifiez dans le paramètre iscsi=
 
Cible <target-name>
Lun 0 Path=<chemin-vers-votre-image-live.iso>,Type=fileio,IOMode=ro
# Si vous voulez démarrez de multiples machines, vous pourriez vouloir jeter un oeil aux réglages de certains paramètres comme
# Wthreads ou MaxConnections
findiso=/PATH/TO/IMAGE
Regarder pour le fichier ISO spécifié sur tous les disques quandil regarde habituellement pour le fichier squashfs (donc vous n'avez pas besoin de connaître le nom de périphérique comme dans fromiso=....).
fromiso=/PATH/TO/IMAGE
Permet d'utiliser un système de fichier venant de l'intérieur d'une image ISO qui est disponible sur live-media.
ignore_uuid
Ne pas vérifierque chaque UUID embarqué dans le initramfs correspond au medium découvert. On peut dire à live-boot de générer un UUID en paramétrant LIVE_GENERATE_UUID=1 lors de la construction de l'initramfs.
verify-checksums
Si spécifié, une somme MD5 est calculée sur le média live pendant le démarragea et est comparée à une valeur présente dans md5sum.txt dans le répertoire racine du média live.
ip=[DEVICE]:[CLIENT_IP]:[NETMASK]:[GATEWAY_IP]:[NAMESERVER] [,[ DEVICE]:[CLIENT_IP]:[NETMASK]:[GATEWAY_IP]:[NAMESERVER]]
Vous laisse spécifier le(s) nom(s) et les options de l'(les) interface(s) qui devraient être configurées au moment du démarrage. Ne pas spécifier ceci si vous voulez utiliser dhcp (défaut). Ceci sera modifié dans une version future pour refléter la spécification des paramètres de démarrage du noyau officiel (e.g. ip=10.0.0.1::10.0.0.254:255.255.255.0::eth0,:::::eth1:dhcp).
ip=[frommedia]
Si cette variable est paramétrée, dhcp et la configuration statique sont simplement sautées et le système utilisera à la place les interfaces (qui doivent être) préconfigurées /etc/network/.
{live-media|bootfrom}=DEVICE
Si vous spécifiez une des ces deux formes équivalentes, live-boot essaiera en premier de trouver ce périphérique le répertoire "/live" où le système de fichier racine en lecture seule devrait être. Si il ne trouve pas quelque chose d'utilisable, le scan normal pour les périphériques blocks est effectué.
 
Plutôt que de spécifié un nom de périphérique actuel, le mot-clef 'removable' peut être utilisé pour limiter la recherche des médias live acceptables au type removable uniquement. Notez que si vous voulez restreindre d'avantage les médias aux seuls périphériques de stockage USB, vous pouvez utiliser le mot-clef 'removable-usb'.
{live-media-encryption|encryption}=TYPE
live-boot montera le TYPE rootfs encrypté, en demandant une phrase-mot-de-passe, utile pour construire des systèmes live paranoïaques :-).Le TYPE supporté pour l'instant est "aes" pour un type d'encryptage loop-aes.
live-media-offset=BYTES
De cette façon, vous pouvez dire à live-boot que votre image démarre à l'offset BYTES dans le périphérique spécifié ci-dessus ou auto-découvert, qui pourra être utile pour cacher l'ISO du système live ou l'image à l'intérieur d'une autr ISO ou image, pour créer des image "propre".
live-media-path=PATH
Paramètre le chemin vers le système de fichier live sur le médium. Par défaut, il est paramétré sur '/live' et vous ne devriez pas changer ceci sauf si vous avez personnalisé votre média en conséquence.
live-media-timeout=SECONDS
Paramètre le temps d'expiration en secondes pour le périphérique spécifié par "live-media=" à être prêt avant de laisser tomber.
module=NAME
Plutôt que d'utiliser le fichier optionnel par défaut "filesystem.module" (voir ci-dessous), un autre fichier peut être spécifié sans l'extension ".module"; il devra être placé dans le répertoire "/live" du médium live.
netboot[=nfs|cifs]
Ceci dit à live-boot d'effectuer un montage réseau. Le paramètre "nfsroot="(avec l'optionnel "nfsopts="), devrait spécifier où est l'emplacement du système de fichier racine. En l'absence d'arguments, il essaiera cifs en premier puis, s'il échoue, nfs.
nfsopts=
Ceci vous permet de spécifier des options nfs personnalisées.
nofastboot
Ce paramètre désactive la désactivation par défaut du système de fichier dans /etc/fstab. Si vous avez des système de fichier statiques sur votre disque dur et vous voulez qu'ils soient vérifiés au moment du démarrage, utilisez ce paramètre, sinon ils sont sautés.
nopersistence
désactive la fonctionnalité "persistance", utile si le bootloader (comme syslinux) a été installé avec la persistance activée.
noeject
Ne pas demander pour l'éjection du médium live.
ramdisk-size
Ce paramètre permet de paramétrer un taille de ramdisk personnalisée (c'est l'option '-o size' du montage tmpfs). Par défaut, il n'y a pas de taille de ramdisk paramétrée, donc le montage par défaut s'applique (en fait : 50% de la RAM disponible). Notez que cette option n'a actuellement aucun effet lors d'un démarrage avec toram.
swap=true
Ce paramètre active l'utilisation de partition swap locales.
persistence
live-boot sondera les périphériques pour les média de persistance. Ceux-ci pourront être des partitions (avec un nom GPT correct), des systèmes de fichier (avec une étiquette correcte) ou des fichiers image (avec un nom de fichier correct). Les récouvrements sont étiquettés/nommés "persistence" (voir persistence.conf(5)). Les fichiers images de recouvrement sont nommés "persistence".
persistence-encryption=TYPE1,TYPE2 ... TYPEn
Cette option détermine quels sont les types d'encryptage que nous autorisons à être utilisés lors du sondage des périphérique pour les médias de persistance. Si "none" (aucun) n'est dans la liste, nous autorisons les médias non-cryptés; si "luks" est dans la liste, nous autorisons les médias encryptés-LUKS. À chaque fois qu'un périphérique contenant un média encrypté est sondé, il sera demandé la phrase-mot-de-passe à l'utilisateur. La valeur par défaut est "none".
persistence-media={removable|removable-usb}
Si vous spécifiez le mot-clef 'removable', live-boot essaiera de trouver les partitions de persistance sur les périphériques enlevables uniquement. Notez que si vous voulez davantage restreindre les médias à des périphériques de stockage de masse USB uniquement, vous pouvez utiliser le mot-clef 'removable-usb'.
persistence-method=TYPE1,TYPE2 ... TYPEn
Cette option détermine quels types de média de persistance nous autorisons If "overlay" est dans la liste, nous considérons les récouvrements (i.e. "live-rw" et "home-rw"). Le défaut est "overlay".
persistence-path=PATH
live-boot recherchera pour des fichiers de persistance dans le répertoire racine d'une partition, avec ce paramètre, le chemin pourra être configuré de manière à ce que vous puissiez avoir des répertoires multiples sur la même partition pour emmagasiner des fichiers de persistance.
persistence-read-only
Les modifications de système de fichier ne sont pas sauvegardés dans le média de persistance. En particulier, les montages NFS netboot et overlays sont montés en lecture-seule.
persistence-storage=TYPE1,TYPE2 ... TYPEn
Cette option détermine quels sont les types de stockage de persistance à considérer lors d'un sondage pour le média de persistance. Si "filesystem" est dans la liste, les systèmes de fichier avec des étiquettes correspondantes seront utilisés; si "file" est dans la liste, tous les systèmes de fichier seront sondés pour archives et fichiers image avec des noms de fichier correspondant. Le défaut est "file,filesystem".
persistence-label=LABEL
live-boot utilisera le nom "LABEL" à la place de "persistence" lorsqu'il cherchera pour un stockage persistant. LABEL peut être tout nom de fichier valide, étiquette de partition ou nom GPT.
noeject
Cette option fait en sorte que live-boot redémarre sans essayer d'éjecter le média et sans demander à l'utilisateur de retirer le média de démarrage.
showmounts
Avec ce paramètre, live-boot montrera sur "/" les systèmes de fichier ro (essentiellement compressés) sur "/lib/live". Ceci n'est pas activé par défaut car ça pourrait conduire à des problèmes avec des applications comme "mono" qui stocke des chemins binaires lors de l'installation.
silent
Si vous démarrez avec le paramètre quiet normal, live-boot caches la plupart de ses messages. Lorsque de l'ajout de silent, il cache tout.
todisk=DEVICE
À l'ajout de ce paramètre, live-boot essaiera de copier le média en lecture-seule entièrement vers le périphérique spécifié avant de monter le système de fichier racine. Il nécessite probablement un bon paquet d'espace libre. Les démarrages suivant devraient alors sauter cette étape et simplement spécifier le paramètre de démarrage "live-media=DEVICE" avec le même DEVICE utilisé cette fois.
toram
À l'ajout de ce paramètre, live-boot essaiera de copier l'entiereté du média en lecture-seule vers la RAM de l'ordinateur avant de monter le système de fichier racine. Ceci pourrait nécessiter beaucoup de RAM, en fonction de l'espace utilisé par le média en lecture-seule.
union=aufs|overlay
Par défaut, live-boot utilise aufs. Avec ce paramètre, vous pouvez changer ceci pour overlay.
 

FICHIERS (ancien)

/etc/live.conf
Certaines variables peuvent être configurées à l'aide de ce fichier de configuration (à l'intérieur du système live).
live/filesystem.module
Ce fichier optionnel (à l'intérieur du média live) contient une liste de noms de fichier séparés-par-un-caractère-de-retour ou une espace-blanc correspondants aux images disque dans le répertoire "/live". Si ce fichier existe, uniquement les images listées ici seront fusionnées dans le aufs racine, et elles seront chargées dans l'ordre de cette liste. La première entrée dans ce fichier sera le point "le plus bas" dans le aufs, et le dernier fichier dans cette liste sera en "haut" du aufs, directement en dessous de /overlay. Sans ce fichier, toute image dans le répertoire "/live" sont chargées par ordre alphanumérique.
 

FICHIERS

/etc/live/boot.conf
/etc/live/boot/*
live/boot.conf
live/boot/*
persistence.conf
 

VOIR AUSSI

persistence.conf(5)
live-build(7)
live-config(7)
live-tools(7)
 

PAGE D'ACCUEIL

Davantage d'informations à propos de live-boot et du projet Live Systems peuvent être trouvées sur la page < http://live-systems.org/> et dans le manuel sur < http://live-systems.org/manual/>.
 

BOGUES

Les bogues peuvent être signalés en soumettant un rapport de bogue pour le paquet live-boot dans le BTS à < http://bugs.debian.org/> ou par l'écriture d'un courriel à la liste de diffusion Live Systems à < debian-live@lists.debian.org>.
 

AUTEUR

live-images a été écrit par Daniel Baumann < mail@daniel-baumann.ch>.
22.09.2015 5.0~a5-1