Scroll to navigation

STANDARDS(7) Miscellaneous Information Manual STANDARDS(7)

NOM

standards - Normes C et UNIX

DESCRIPTION

The STANDARDS section that appears in many manual pages identifies various standards to which the documented interface conforms. The following list briefly describes these standards.

Version 7 (aussi connue sous le nom « Septième édition ») d’UNIX, publiée par AT&T/Bell Labs en 1979. Après cela, les systèmes UNIX ont divergé en deux dialectes principaux : BSD et System V.
4.2BSD
Implémentation standard définie par la version 4.2 de Berkeley Software Distribution, publiée par l'Université de Californie à Berkeley. C'est la première version de Berkeley qui contient une pile TCP/IP et l'API de sockets. 4.2BSD a été publiée en 1983.
Les versions majeures précédentes de BSD sont 3BSD (1980), 4BSD (1980) et 4.1BSD (1981).
4.3BSD
Successeur de 4.2BSD, publié en 1986.
4.4BSD
Successeur de 4.3BSD, publié en 1993. C'est la dernière version majeure de Berkeley.
Implémentation standard définie par la version 1983 d'AT&T de sa version commerciale System V (cinq). La version majeure précédente d'AT&T était System III, publiée en 1981.
Version suivante de System V, publiée en 1985. SVr2 était formellement décrite dans System V Interface Definition version 1 (SVID 1) publiée en 1985.
Successeur de SVr2, publié en 1986. Cette version était formellement décrite dans System V Interface Definition version 2 (SVID 2).
Successeur de SVr3, publié en 1989. Cette version de System V est décrite dans « Programmer's Reference Manual : Operating System API (Intel processors) » (Prentice-Hall 1992, ISBN 0-13-951294-2) Cette version est formellement décrite dans System V Interface Definition version 3 (SVID 3), et est considérée comme la version définitive de System V.
« System V Interface Definition version 4 », publiée en 1995 (disponible en ligne à http://www.sco.com/developers/devspecs/).
Première norme du langage C, ratifiée par l'ANSI (American National Standards Institute) en 1989 (X3.159-1989). Parfois connue sous le terme de ANSI C, mais depuis que C99 est également une norme ANSI, le terme est ambigu. Cette norme a été ratifiée par l'ISO (International Standards Organization) en 1990 (ISO/IEC 9899:1990), et est donc parfois appelée ISO C90.
Révision de la norme du langage C ratifiée par l'ISO en 1999 (ISO/IEC 9899:1999). Disponible en ligne sur http://www.open-std.org/jtc1/sc22/wg14/www/standards.
Révision de la norme du langage C ratifiée par l'ISO en 2011 (ISO/IEC 9899:2011).
Spécification de Large File Summit (LFS), achevée en 1996. Elle définit des mécanismes permettant aux systèmes 32 bits de gérer de grands fichiers (c’est-à-dire des positions 64 bits de fichier). Consultez https://www.opengroup.org/platform/lfs.html.
Première norme POSIX, ratifiée par l’IEEE en tant que « IEEE Std 1003.1-1988 », et par la suite adoptée (avec des révisions mineures) comme norme ISO en 1990. Le terme « POSIX  » a été suggéré par Richard Stallman.
« Portable Operating System Interface for Computing Environments ». IEEE 1003.1-1990 partie 1, ratifiée par l'ISO en 1990 (ISO/IEC 9945-1:1990).
IEEE Std 1003.2-1992, décrivant les commandes et les utilitaires, ratifiée par l'ISO en 1993 (ISO/IEC 9945-2:1993).
IEEE Std 1003.1b-1993, décrivant les extensions pour le temps réel pour les systèmes d'exploitation portables, ratifiée par l'ISO en 1996 (ISO/IEC 9945-1:1996).
IEEE Std 1003.1c-1995 décrivant les interfaces de threads POSIX.
IEEE Std 1003.1d-1999, which describes additional real-time extensions.
IEEE Std 1003.1g-2000 décrivant les API réseaux (y compris les sockets).
IEEE Std 1003.1j-2000 décrivant les extensions temps réel avancées.
Révision, en 1996, de POSIX.1 qui incorpore POSIX.1b et POSIX.1c.
Sortie en 1989, première publication de X/Open Portability Guide basée sur une norme POSIX (POSIX.1-1988). Ce guide multivolume a été développé par la Compagnie X/Open, un consortium multiconstructeur.
Révision de « X/Open Portability Guide », publiée en 1992. Elle incorpore POSIX.2.
Révision en 1994 de XPG4. Également appelée Spec 1170, où 1170 fait référence au nombre d'interfaces définies par cette norme.
Single UNIX Specification. C'était un reconditionnement de XPG4v2 et d'autres normes X/Open (X/Open Curses Issue 4 version 2, X/Open Networking Service (XNS) Issue 4). Les systèmes se conformant à cette norme peuvent être marqués UNIX 95.
Single UNIX Specification version 2, parfois nommée (à tort) XPG5. Cette norme est apparue en 1997. Les systèmes se conformant à cette norme peuvent être marqués UNIX 98 (consultez aussi http://www.unix.org/version2/).
Révision 2001 et consolidation des normes POSIX.1, POSIX.2 et SUS dans un seul document, conduit sous les auspices d’Austin Group http://www.opengroup.org/austin/. Cette norme est disponible en ligne à http://www.unix.org/version3/.
La norme définit deux niveaux de conformité : la Conformité POSIX, qui est un ensemble de base des interfaces nécessaires à un système conforme et la Conformité XSI, qui autorise en plus un ensemble d'interfaces (l'extension XSI) seulement facultatives pour la conformité POSIX. Les systèmes conformes à XSI peuvent être marqués UNIX 03.
Le document POSIX.1-2001 comporte quatre parties :
XBD : définitions, termes et concepts, spécifications des fichiers d'en-tête.
XSH : spécifications de fonctions (c'est-à-dire appels système et fonctions de bibliothèque dans les implémentations réelles).
XCU : spécifications des commandes et utilitaires (c'est-à-dire la partie anciennement décrite par POSIX.2).
XRAT : texte informatif sur les autres parties de la norme.
POSIX.1-2001 est alignée sur C99, aussi, toutes les fonctions de bibliothèque normalisées dans C99 sont également normalisées dans POSIX.1-1001.
La Single UNIX Specification version 3 (SUSv3) incorpore les spécifications de base contenant XBD, XSH, XCU et XRAT comme ci-dessus, plus X/Open Curses Issue 4 version 2 sous forme de volume supplémentaire qui n’est pas dans POSIX.1-2001.
Deux rectificatifs techniques (petites corrections et améliorations) de la norme originelle 2001 ont été publiés : TC1 en 2003 et TC2 en 2004.
Les travaux sur la révision suivante de POSIX.1/SUS se sont terminés et ont été acceptés en 2008. La norme est disponible en ligne à l’adresse http://www.unix.org/version4/.
Les modifications dans cette révision ne sont pas aussi importantes que celles qui ont été introduites dans POSIX.1-2001/SUSv3, mais de nouvelles interfaces ont été ajoutées et divers détails de spécifications existantes ont été modifiés. Beaucoup des interfaces qui étaient optionnelles dans POSIX.1-2001 deviennent obligatoires dans la révision de 2008 de la norme. Quelques interfaces présentes dans POSIX.1-2001 sont marquées comme obsolètes dans POSIX.1-2008, ou entièrement supprimées de la norme.
La norme révisée est structurée de la même façon que ses prédécesseurs. La Single UNIX Specification version 4 (SUSv4) incorpore les spécifications de base comprenant XBD, XSH, XCU et XRAT, plus X/Open Curses Issue 7 sous forme de volume supplémentaire qui n’est pas dans POSIX.1-2008.
De nouveau il existe deux niveaux de conformité : la référence Conformité POSIX et la Conformité XSI qui autorise un ensemble d'interfaces en plus de celles de la spécification de base.
In general, where the STANDARDS section of a manual page lists POSIX.1-2001, it can be assumed that the interface also conforms to POSIX.1-2008, unless otherwise noted.
Le premier rectificatif technique (Technical Corrigendum 1, petites corrections et améliorations) de cette norme a été publié en 2013.
Le deuxième rectificatif technique (Technical Corrigendum 2) de cette norme été publié en 2016.
Vous trouverez plus d'informations sur le site web d’Austin Group http://www.opengroup.org/austin/.
Équivalente à POSIX.1-2008, avec l’ajout des rectificatifs techniques (Technical Corrigenda 1 et 2) et de la spécification XCurses.
Révision de POSIX techniquement identique à POSIX.1-2008 avec les rectificatifs techniques Technical Corrigenda 1 et 2 appliqués.
Équivalente à POSIX.1-2017, avec en plus la spécification XCurses.

Les interfaces documentées dans POSIX.1/SUS sont disponibles sous forme de pages de manuel dans les sections 0p (fichiers d’en-tête), 1p (commandes) et 3p (fonctions). Par conséquent il est possible d’écrire « man 3p open ».

VOIR AUSSI

getconf(1), confstr(3), pathconf(3), sysconf(3), attributes(7), feature_test_macros(7), libc(7), posixoptions(7), system_data_types(7)

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

9 octobre 2022 Pages du manuel de Linux 6.01