Scroll to navigation

TIMER_GETOVERRUN(2) Manuel du programmeur Linux TIMER_GETOVERRUN(2)

NOM

timer_getoverrun - Obtenir le nombre de dépassements d'une minuterie POSIX d'un processus

SYNOPSIS

#include <time.h>
int timer_getoverrun(timer_t timerid);

Éditer les liens avec -lrt.


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

timer_getoverrun() : _POSIX_C_SOURCE >= 199309L

DESCRIPTION

timer_getoverrun() renvoie le compteur de dépassements pour la minuterie indiquée par timerid. Une application peut utiliser le compteur de dépassements pour calculer avec précision le nombre d'expiration qui se seraient écoulée dans un intervalle de temps donné. Les dépassements de minuterie peuvent survenir lors de la réception d'une notification par un signal (SIGEV_SIGNAL) ou par un thread (SIGEV_THREAD).

When expiration notifications are delivered via a signal, overruns can occur as follows. Regardless of whether or not a real-time signal is used for timer notifications, the system queues at most one signal per timer. (This is the behavior specified by POSIX.1. The alternative, queuing one signal for each timer expiration, could easily result in overflowing the allowed limits for queued signals on the system.) Because of system scheduling delays, or because the signal may be temporarily blocked, there can be a delay between the time when the notification signal is generated and the time when it is delivered (e.g., caught by a signal handler) or accepted (e.g., using sigwaitinfo(2)). In this interval, further timer expirations may occur. The timer overrun count is the number of additional timer expirations that occurred between the time when the signal was generated and when it was delivered or accepted.

Les dépassements de minuterie peuvent aussi se produire lorsque les notifications d'expirations sont fournies par un appel à un thread puisqu'il peut y avoir un délai arbitraire entre l'expiration de la minuterie et l'exécution du thread de notification et que dans l'intervalle de ce délai, d'autres expirations de minuterie peuvent se produire.

VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit, timer_getoverrun() renvoie le compteur d'expirations de la minuterie indiquée ; ce compteur peut valoir 0 si aucune expiration n'a eu lieu. S'il échoue, il renvoie -1 et écrit errno en conséquence.

ERREURS

EINVAL
timerid n'est pas un identifiant de minuterie valable.

VERSIONS

Cet appel système est disponible depuis Linux 2.6.

CONFORMITÉ

POSIX.1-2001, POSIX.1-2008.

NOTES

When timer notifications are delivered via signals (SIGEV_SIGNAL), on Linux it is also possible to obtain the overrun count via the si_overrun field of the siginfo_t structure (see sigaction(2)). This allows an application to avoid the overhead of making a system call to obtain the overrun count, but is a nonportable extension to POSIX.1.

POSIX.1 discusses timer overruns only in the context of timer notifications using signals.

BOGUES

POSIX.1 specifies that if the timer overrun count is equal to or greater than an implementation-defined maximum, DELAYTIMER_MAX, then timer_getoverrun() should return DELAYTIMER_MAX. However, Linux does not implement this feature: instead, if the timer overrun value exceeds the maximum representable integer, the counter cycles, starting once more from low values.

EXEMPLES

Consultez timer_create(2).

VOIR AUSSI

clock_gettime(2), sigaction(2), signalfd(2), sigwaitinfo(2), timer_create(2), timer_delete(2), timer_settime(2), signal(7), time(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier@gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 juin 2020 Linux