Scroll to navigation

STPCPY(3) Manuel du programmeur Linux STPCPY(3)

NOM

stpcpy - Copier une chaîne en renvoyant un pointeur sur sa fin

SYNOPSIS

#include <string.h>
char *stpcpy(char *dest, const char *src);


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

stpcpy() :

Depuis glibc 2.10 :
_POSIX_C_SOURCE >= 200809L
Avant la glibc 2.10 :
_GNU_SOURCE

DESCRIPTION

La fonction stpcpy() copie la chaîne pointée par src (y compris l'octet nul (« \0 ») final) dans le tableau pointé par dest. Les deux chaînes ne doivent pas se chevaucher. La chaîne dest doit être assez grande pour accueillir la copie.

VALEUR RENVOYÉE

stpcpy() renvoie un pointeur sur la fin de la chaîne dest (c'est-à dire l'adresse du caractère nul final) au lieu du début.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
stpcpy() Sécurité des threads MT-Safe

CONFORMITÉ

Cette fonction a été ajoutée à POSIX.1-2008. Avant cela, elle ne faisait partie ni de la norme C ni de POSIX.1, et n'était pas spécifique UNIX. Elle est apparue pour la première fois en 1986 (voire plus tôt) dans le compilateur Lattice C de l'AmigaDOS, puis dans fileutils et textutils du projet GNU en 1989, et enfin dans la bibliothèque C de GNU en 1992. Elle est également présente sur les BSDs.

BOGUES

Cette fonction peut écraser des octets en dehors de dest.

EXEMPLES

Par exemple, ce programme utilise stpcpy() pour concaténer foo et bar produisant ainsi foobar, qui est alors affichée.

#define _GNU_SOURCE
#include <string.h>
#include <stdio.h>
int
main(void)
{
    char buffer[20];
    char *to = buffer;
    to = stpcpy(to, "foo");
    to = stpcpy(to, "bar");
    printf("%s\n", buffer);
}

VOIR AUSSI

bcopy(3), memccpy(3), memcpy(3), memmove(3), stpncpy(3), strcpy(3), string(3), wcpcpy(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Frédéric Hantrais <fhantrais@gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 juin 2020 GNU