Scroll to navigation

INET_NET_PTON(3) Manuel du programmeur Linux INET_NET_PTON(3)

NOM

inet_net_pton, inet_net_ntop - Conversion d'adresse réseau Internet

SYNOPSIS

#include <arpa/inet.h>
int inet_net_pton(int af, const char *pres,
                  void *netp, size_t nsize);
char *inet_net_ntop(int af, const void *netp, int bits,
                    char *pres, size_t psize);

Effectuez l'édition des liens avec l'option -lresolv.


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

inet_net_pton(), inet_net_ntop() :

Depuis la glibc 2.20 :
_DEFAULT_SOURCE
Avant la glibc 2.20 :
_BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

Ces fonctions convertissent les adresses de réseau entre leur format de représentation (c-à-d. textuelle) et leur format binaire pour le réseau.

Dans le cas des deux fonctions, af indique la famille d'adresse à utiliser lors de la conversion. Seule la valeur AF_INET est prise en charge.

inet_net_pton()

La fonction inet_net_pton() convertit pres, une chaîne terminée par un caractère nul et contenant la représentation d'une adresse réseau vers le format réseau. Le résultat de la conversion, dans l'ordre du réseau, est placé dans le tampon pointé par net. (Le paramètre netp pointe typiquement vers une structure in_addr.) Le paramètre nsize indique le nombre d'octets disponibles dans netp.

En cas de réussite, inet_net_pton() renvoie le nombre de bits dans le champ de numéro de réseau du résultat placé dans netp. Pour une discussion sur le format de présentation de l’entrée et la valeur de retour, consultez NOTES.

Remarque : le tampon pointé par netp devrait être mis à zéro avant d’appeler inet_net_pton() puisque l’appel n’écrit que le nombre d’octets nécessaire pour le numéro de réseau (ou qu’explicitement indiqué par pres), ce qui pourrait être moins que le nombre d’octets dans une adresse de réseau complète.

inet_net_ntop()

La fonction inet_net_ntop() convertit le numéro de réseau dans le tampon pointé par netp au format de présentation ; *netp est interprété comme une valeur dans l’ordre d’octets du réseau. L’argument bits indique le nombre de bits dans le numéro de réseau *netp.

La chaîne au format de présentation terminée par NULL est placée dans le tampon pointé par pres. L’argument psize indique le nombre d’octets disponibles dans pres. La chaîne de présentation est au format CIDR : notation décimale pointée représentant l’adresse réseau, suivie par une barre oblique et la taille du numéro de réseau en bit.

VALEUR RENVOYÉE

Si elle réussit, inet_net_pton() renvoie le nombre de bits de l'adresse réseau. En cas d'erreur, -1 est renvoyé, et errno contient le code d'erreur.

Si elle réussit, inet_net_ntop() renvoie pres. En cas d'erreur, elle renvoie NULL et errno contient le code d'erreur.

ERREURS

EAFNOSUPPORT
af indique une valeur différente de AF_INET.
EMSGSIZE
La taille du tampon de sortie est insuffisante.
ENOENT
(inet_net_pton()) pres n’était pas dans un format de présentation correct.

CONFORMITÉ

Les fonctions inet_net_pton() et inet_net_ntop() ne sont pas standard, mais sont largement répandues.

NOTES

Format de présentation en entrée pour inet_net_pton()

L'adresse réseau peut être indiquée sous forme de valeur hexadécimale ou de notation décimale pointée.

Les valeurs hexadécimales sont indiquées en préfixant par "0x" ou "0X". Les symboles hexadécimaux remplissent les nibbles (semioctets) de l'adresse réseau de gauche à droite dans l'ordre du réseau.

Dans la notation décimale pointée, jusqu'à quatre octets sont indiqués sous la forme de nombres décimaux séparées par des points. Ainsi, n'importe laquelle des formes suivantes est acceptée :

a.b.c.d a.b.c a.b a

Chaque partie est un nombre dans l'intervalle 0 à 255 remplissant un octet de l'adresse réseau, de gauche à droite, dans l'ordre des octets du réseau (gros-boutisme). Si une partie est omise, l'octet correspondant dans l'adresse réseau vaut zéro.

Pour la notation hexadécimale comme la notation décimale pointée, l'adresse réseau peut être suivie d'une barre oblique et d'un nombre compris entre 0 et 32, définissant la taille de l'adresse réseau en bits.

Valeur de retour de inet_net_pton()

La valeur de retour de inet_net_pton() est le nombre de bits dans le champ de numéro de réseau. Si la chaîne de présentation se termine par une barre oblique et une valeur de taille explicite, alors cette taille devient la valeur de retour de inet_net_pton(). Sinon, la valeur de retour, bits, est supposée comme suit.
  • Si l'octet de poids fort de l'adresse réseau est supérieur ou égal à 240, alors bits vaut 32.
  • Sinon, si l'octet de poids fort de l'adresse réseau est supérieur ou égal à 224, alors bits vaut 4.
  • Sinon, si l'octet de poids fort de l'adresse réseau est supérieur ou égal à 192, alors bits vaut 24.
  • Sinon, si l'octet de poids fort de l'adresse réseau est supérieur ou égal à 128, alors bits vaut 16.
  • Sinon bits vaut 8.

Si la valeur de bits résultant des étapes précédentes est au moins égale à 8, mais que le nombre d’octets indiqué dans le numéro de réseau dépasse bits/8, alors bits est défini à huit fois le nombre d’octets vraiment indiqué.

EXEMPLES

Le programme suivant montre l’utilisation de inet_net_pton() et inet_net_ntop(). Il utilise inet_net_pton() pour convertir une adresse réseau au format de présentation fourni en premier argument de ligne de commande vers sa forme binaire et affiche la valeur renvoyée par inet_net_pton(). Il utilise ensuite inet_net_ntop() pour reconvertir la forme binaire au format de présentation, et affiche la chaîne résultante.

De façon à démontrer que inet_net_pton() peut ne pas écrire sur tous les octets de son argument netp, le programme permet un deuxième argument de ligne de commande : un nombre utilisé pour initialiser le tampon avant d’appeler inet_net_pton(). Comme en dernière ligne de sa sortie, le programme affiche tous les octets du tampon renvoyé par inet_net_pton(), cela permet à l’utilisateur de voir les octets qui n’ont pas été modifiés par inet_net_pton().

Un exemple où inet_net_pton() déduit le nombre de bits de l'adresse réseau :


$ ./a.out 193.168
inet_net_pton() a renvoyé : 24
inet_net_ntop() a produit : 193.168.0/24
Adresse brute :             c1a80000


Démontrer que inet_net_pton() ne met pas à zéro les octets inutilisés du tampon de résultat :


$ ./a.out 193.168 0xffffffff
inet_net_pton() a renvoyé : 24
inet_net_ntop() a produit : 193.168.0/24
Adresse brute :             c1a800ff


Démontrer que inet_net_pton() élargira la taille supposée du numéro de réseau si le nombre d’octets fournis dans la chaîne de présentation dépasse la valeur supposée :


$ ./a.out 193.168.1.128
inet_net_pton() a renvoyé : 32
inet_net_ntop() a produit : 193.168.1.128/32
Adresse brute :             c1a80180


Définir explicitement la taille de l'adresse réseau outrepasse toute déduction au sujet de sa taille (mais tous les octets en trop explicitement définis seront tout de même utilisés par inet_net_pton() pour remplir le tampon de résultat).


$ ./a.out 193.168.1.128/24
inet_net_pton() a renvoyé : 24
inet_net_ntop() a produit : 193.168.1/24
Adresse brute :             c1a80180


Source du programme

/* Effectuer l'édition des liens avec "-lresolv" */
#include <arpa/inet.h>
#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#define errExit(msg)    do { perror(msg); exit(EXIT_FAILURE); \
                        } while (0)
int
main(int argc, char *argv[])
{
    char buf[100];
    struct in_addr addr;
    int bits;
    if (argc < 2) {
        fprintf(stderr,
                "Utilisation : %s forme-présentation [val-adr-init]\n",
                argv[0]);
        exit(EXIT_FAILURE);
    }
    /* Si argv[2] est fourni (une valeur numérique), l'utiliser pour
       initialiser le tampon de sortie fourni à inet_net_pton(), afin
       de montrer que inet_net_pton() n'initialise que les octets
       nécessaires pour stocker l'adresse réseau.
       Si argv[2] n'est pas fourni, alors initialiser le tampon à zéro
       (ce qui est une bonne pratique). */
    addr.s_addr = (argc > 2) ? strtod(argv[2], NULL) : 0;
    /* Convertir le numéro de réseau sous forme de présentation
       argv[1] sous forme binaire */
    bits = inet_net_pton(AF_INET, argv[1], &addr, sizeof(addr));
    if (bits == -1)
        errExit("inet_net_ntop");
    printf("inet_net_pton() a renvoyé : %d\n", bits);
    /* Reconvertir de la forme binaire au format de présentation, en
       utilisant « bits » renvoyé par inet_net_pton() */
    if (inet_net_ntop(AF_INET, &addr, bits, buf, sizeof(buf)) == NULL)
        errExit("inet_net_ntop");
    printf("inet_net_ntop() a produit : %s\n", buf);
    /* Afficher « aqaddr » sous forme brute (en ordre d’octets du
       réseau), pour permettre de voir les octets non affichés par
       inet_net_ntop() ; certains de ces octets pourraient ne pas
       avoir été modifiés par inet_net_ntop(), et avoir toujours la
       valeur initiale qui était indiquée argv[2]. */
    printf("Adresse brute :           %x\n", htonl(addr.s_addr));
    exit(EXIT_SUCCESS);
}

VOIR AUSSI

inet(3), networks(5)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 juin 2020 Linux