Scroll to navigation

GETPWENT_R(3) Manuel du programmeur Linux GETPWENT_R(3)

NOM

getpwent_r, fgetpwent_r - Obtenir un enregistrement du fichier passwd de manière réentrante

SYNOPSIS

#include <pwd.h>
int getpwent_r(struct passwd *pwbuf, char *buf,
               size_t buflen, struct passwd **pwbufp);
int fgetpwent_r(FILE *stream, struct passwd *pwbuf, char *buf,
                size_t buflen, struct passwd **pwbufp);


Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

getpwent_r(), Since glibc 2.19: _DEFAULT_SOURCE Glibc 2.19 and earlier: _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE
fgetpwent_r(): Since glibc 2.19: _DEFAULT_SOURCE Glibc 2.19 and earlier: _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

The functions getpwent_r() and fgetpwent_r() are the reentrant versions of getpwent(3) and fgetpwent(3). The former reads the next passwd entry from the stream initialized by setpwent(3). The latter reads the next passwd entry from stream.

La structure passwd est définie dans <pwd.h> comme ceci :


struct passwd {
    char    *pw_name;      /* Nom d'utilisateur */
    char    *pw_passwd;    /* Mot de passe de l'utilisateur */
    uid_t    pw_uid;       /* ID de l'utilisateur */
    gid_t    pw_gid;       /* ID du groupe */
    char    *pw_gecos;     /* Information utilisateur */
    char    *pw_dir;       /* Répertoire personnel */
    char    *pw_shell;     /* Interpréteur de commande */
};


Pour plus d'informations à propos des champs de cette structure, consultez passwd(5).

Les fonctions non réentrantes renvoient un pointeur sur une zone statique, zone qui contient d'autres pointeurs vers le nom, le mot de passe, le champ gecos, le répertoire personnel et le shell de l'utilisateur. Les fonctions réentrantes décrites ici renvoient tout ceci dans des tampons fournis par l'appelant. Il y a tout d'abord le tampon pwbuf qui contient une structure passwd. Puis le tampon buf de taille buflen qui contient les chaînes supplémentaires. Le résultat de ces fonctions, la structure passwd lue dans le flux, est enregistré dans le tampon *pwbuf fourni, et un pointeur vers cette structure passwd est renvoyé dans *pwbufp.

VALEUR RENVOYÉE

Si elles réussissent, ces fonctions renvoient 0 et *pwbufp est un pointeur vers la structure passwd. Si elles échouent, ces fonctions renvoient une valeur d'erreur et *pwbufp est NULL.

ERREURS

ENOENT
Plus d'entrées.
ERANGE
L'espace tampon fourni est insuffisant. Veuillez essayer à nouveau avec un tampon plus grand.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).
Interface Attribut Valeur
getpwent_r() Sécurité des threads MT-Unsafe race:pwent locale
fgetpwent_r() Sécurité des threads MT-Safe

In the above table, pwent in race:pwent signifies that if any of the functions setpwent(), getpwent(), endpwent(), or getpwent_r() are used in parallel in different threads of a program, then data races could occur.

CONFORMITÉ

These functions are GNU extensions, done in a style resembling the POSIX version of functions like getpwnam_r(3). Other systems use the prototype


struct passwd *
getpwent_r(struct passwd *pwd, char *buf, int buflen);


ou mieux,


int
getpwent_r(struct passwd *pwd, char *buf, int buflen,
           FILE **pw_fp);


NOTES

La fonction getpwent_r() n'est pas vraiment réentrante puisqu'elle partage la position de lecture dans le flux avec tous les autres threads.

EXEMPLES

#define _GNU_SOURCE
#include <pwd.h>
#include <stdio.h>
#define BUFLEN 4096
int
main(void)
{
    struct passwd pw, *pwp;
    char buf[BUFLEN];
    int i;
    setpwent();
    while (1) {
        i = getpwent_r(&pw, buf, BUFLEN, &pwp);
        if (i)
            break;
        printf("%s (%d)\tHOME %s\tSHELL %s\n", pwp->pw_name,
               pwp->pw_uid, pwp->pw_dir, pwp->pw_shell);
    }
    endpwent();
    exit(EXIT_SUCCESS);
}

VOIR AUSSI

fgetpwent(3), getpw(3), getpwent(3), getpwnam(3), getpwuid(3), putpwent(3), passwd(5)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l'adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

9 juin 2020 GNU