Scroll to navigation

FEXECVE(3) Library Functions Manual FEXECVE(3)

NOM

fexecve - Exécuter un programme indiqué par un descripteur de fichier

BIBLIOTHÈQUE

Bibliothèque C standard (libc, -lc)

SYNOPSIS

#include <unistd.h>
int fexecve(int fd, char *const argv[], char *const envp[]);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

fexecve() :


Depuis la version 2.10 de la glibc :
_POSIX_C_SOURCE >= 200809L
Avant la version 2.10 de la glibc :
_GNU_SOURCE

DESCRIPTION

fexecve() effectue la même tâche que execve(2), excepté que le fichier à exécuter est indiqué à l’aide d’un descripteur de fichier fd au lieu d'un chemin. Le descripteur de fichier fd doit être ouvert en lecture seule (O_RDONLY) ou avec le drapeau O_PATH, et l'appelant doit avoir les permissions nécessaires pour exécuter le fichier lié au descripteur de fichier.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de réussite, la fonction fexecve() ne rend pas la main. En cas d'erreur, la fonction renvoie -1 et errno est définie avec le code d'erreur correspondant.

ERREURS

Les erreurs sont les mêmes que pour execve(2), avec en plus :

fd n'est pas un descripteur de fichier valable, ou argv est NULL, ou envp est NULL.
Le drapeau close-on-exec est défini pour le descripteur de fichier fd et fd est associé à un script. Voir BOGUES.
Le noyau ne prend pas en charge l'appel système execveat(2) et l'accès à l'arborescence /proc a échoué.

VERSIONS

fexecve() est disponible depuis la glibc 2.3.2.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

Interface Attribut Valeur
fexecve() Sécurité des threads MT-Safe

STANDARDS

POSIX.1-2008. Cette fonction n'est pas spécifiée dans POSIX.1-2001 et n'est que rarement disponible sur d'autres systèmes. Cette fonction est spécifiée dans POSIX.1-2008.

NOTES

Sous Linux avec les versions 2.26 et antérieures de la glibc, fexecve() est implémentée en utilisant l'arborescence proc(5) ; /proc doit donc être montée et disponible au moment de l'appel. Depuis la version 2.27 de la glibc et si le noyau prend en charge l'appel système execveat(2), fexecve() est implémenté en utilisant cet appel système, ce qui a pour avantage de ne pas nécessiter le montage de /proc.

L’idée derrière fexecve() est de permettre à l’appelant de vérifier (avec une somme de contrôle) le contenu d’un exécutable avant de l’exécuter. Juste ouvrir le fichier et calculer la somme de contrôle du contenu avant de faire un execve() ne suffirait pas puisque, entre les deux étapes, la partie chemin du nom du fichier ou le nom de fichier lui-même pourraient avoir été modifiés (par exemple en modifiant la cible d’un lien symbolique). fexecve() n’atténue pas le problème lié au fait que le contenu d’un fichier pourrait être modifié entre le calcul de la somme de contrôle et l’appel à fexecve(). Pour cela, la solution consiste à s’assurer que les permissions sur le fichier l’empêchent d’être modifié par un utilisateur malveillant.

L'idée sous-jacente à l'utilisation de fexecve() consiste à définir le drapeau close-on-exec pour le descripteur de fichier fd de façon à ce que ce dernier ne se propage pas vers le programme exécuté. Cette approche est naturelle pour deux raisons. Premièrement, elle évite une consommation inutile de descripteurs de fichiers (normalement, le programme exécuté n'a nul besoin d'un descripteur de fichier associé à lui-même). Deuxièmement, si fexecve() est utilisé de manière récursive, l'emploi du drapeau close-on-exec empêche l'épuisement des descripteurs de fichiers disponibles qui pourrait découler du fait que chaque étape du traitement récursif provoque la transmission d'un ou plusieurs descripteurs de fichiers au nouveau programme (voir tout de même BOGUES à ce sujet).

BOGUES

Si le descripteur de fichier fd est associé à un script (autrement dit un fichier texte exécutable dont la première ligne qui commence par les caractères #! désigne l'interpréteur du script), et si le drapeau close-on-exec a été défini pour le descripteur de fichier fd, fexecve() échoue avec un code d'erreur ENOENT. Cette erreur est due au fait qu'au moment où l'interpréteur du script s'exécute, le descripteur de fichier fd a déjà été fermé à cause de la présence du drapeau close-on-exec. C'est pourquoi le drapeau close-on-exec ne peut pas être défini pour le descripteur de fichier fd si ce dernier est associé à un script, ce qui provoquerait les problèmes décrits dans NOTES.

VOIR AUSSI

execve(2), execveat(2)

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>, Stéphan Rafin <stephan.rafin@laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier@tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard@resel.enst-bretagne.fr>, Denis Barbier <barbier@debian.org>, David Prévot <david@tilapin.org> et Lucien Gentis <lucien.gentis@waika9.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

9 octobre 2022 Pages du manuel de Linux 6.01