Scroll to navigation

DH(1) Debhelper DH(1)

NOM

dh - Automate de commandes debhelper

SYNOPSIS

dh suite [--with rajout[,rajout ...]] [--list] [options_de_debhelper]

DESCRIPTION

dh exécute une suite de commandes debhelper. Les suites acceptées correspondent aux blocs d'un fichier debian/rules : build-arch, build-indep, build, clean, install-indep, install-arch, install, binary-arch, binary-indep et binary.

CIBLES DE RÉÉCRITURE ET D'ACCROCHE

Un fichier debian/rules utilisant dh peut réécrire la commande exécutée à n'importe quelle étape d'une séquence, en définissant une cible de réécriture. Il est possible d'injecter une commande avant ou après une étape sans affecter l'étape elle-même.

Injection de commandes avant ou après une étape

Note : Cette fonctionnalité requiert debhelper 12.8 ou plus et le paquet doit utiliser le mode de compatibilité 10 ou plus.

Pour injecter des commandes avant dh_command, ajoutez une cible nommée execute_before_dh_command aux fichiers de règles. De la même manière, si vous voulez injecter des commandes après dh_command, ajoutez la cible execute_after_dh_command. Les deux cibles peuvent être utilisées pour la même dh_command, et même si la commande est réécrite (comme décrit plus loin dans "Réécriture d'une commande").

Quand ces cibles sont définies, dh appellera les cibles respectivement avant ou après qu'il invoque dh_command (ou sa cible réécrite).

Réécriture d'une commande

Pour réécrire la commande dh_commande, ajoutez une cible appelée override_dh_commande au fichier rules. dh exécutera ce bloc au lieu d'exécuter dh_commande, comme il l'aurait fait sinon. La commande exécutée peut être la même commande avec des options supplémentaires ou une commande entièrement différente. Consultez les exemples ci-dessous.

Cibles de réécriture et d'accroche dépendantes ou indépendantes de l'architecture

Les cibles de réécriture et d'accroche peuvent aussi être définies pour n'être exécutées que lors de la construction de paquets dépendants ou indépendants de l'architecture. Utilisez des cibles avec des noms comme override_dh_commande-arch et execute_afterdh_command-indep.

Cette fonctionnalité est disponible depuis debhelper 8.9.7 (pour les cibles de réécriture) et 12.8 pour les cibles d'accroche.

Cibles complètement vides

Comme optimisation particulière, dh ignorera une cible si elle est complètement vide. C'est surtout utile pour les cibles réécrites où la commande sera simplement ignorée sans la charge de l'invocation d'une cible factice.

Notez que la cible doit être complètement vide pour que cela fonctionne :

     # Ignorer dh_toto – la bonne façon optimisée
     # Mettre ici une raison pour ignorer dh_toto
     override_dh_toto:



     # Ignorer dh_titi – la façon lente
     override_dh_titi:
        # Mettre ici une raison pour ignorer dh_titi
        # (ces commentaires font qu'une cible factice est exécutée)

La vérification des cibles est récupérée par dh

Si vous voulez confirmer que dh a vu une cible de réécriture ou d'accroche, vous pouvez utiliser la commande suivante comme exemple :

    $ dh binary --no-act | grep dh_install | head -n5
         dh_installdirs
         dh_install
         debian/rules execute_after_dh_install
         dh_installdocs
         dh_installchangelogs

Le debian/rules execute_after_dh_install dans la sortie signale que dh a enregistré une cible execute_after_dh_install et devrait l'exécuter immédiatement après dh_install(1).

Notez que les "Cibles complètement vides" seront omises dans la liste ci-dessus. Cela rend un peu plus difficile le repérage lors de la recherche de l'omission d'un nom de commande. Mais autrement, le principe reste le même.

Mises en garde sur les cibles d'accroche et les conditions de makefile

Si vous choisissez d'envelopper une cible d'accroche dans des conditions de makefile, soyez conscient que dh calcule toutes les cibles d'accroche à l'avance et met en cache le résultat pour cette exécution. En outre, les conditions seront de nouveau invoquées quand dh appelle la cible d'accroche plus tard et supposera que la réponse n'a pas changé.

L'analyse et la mise en cache se produit souvent avant que dh ne sache s'il va construire des paquets arch:any (-a) ou/et arch:all (-i) ce qui peut produire des résultats déconcertants – particulièrement si dh_listpackages(1) fait partie des conditions.

La majorité des problèmes peut être évitée en rendant la cible d'accroche inconditionnelle et ensuite en mettant le « corps » partiellement ou complètement conditionnel. Par exemple :

      # SIMPLE : ce qui arrive est bien défini. La cible d'accroche
      # est toujours prise en compte. La partie « maybe run this » est
      # conditionnelle mais dh_toto est définitivement oublié.
      #
      # S<Note :> La condition est évaluée « deux fois » où elle influence
      # ce qui arrive. Une fois quand dh vérifie quelles cibles
      # d'accroche existent et une fois quand la cible d'accroche
      # override_dh_toto est exécutée. Si *une* fois, la sortie est
      # I<faux>, « maybe run this » est ignoré.
      override_dh_toto:
      ifneq (...)
          maybe run this
      endif

      # SIMPLE : cela est aussi bien défini. La cible d'accroche est
      # toujours exécutée et dh_titi est ignoré. La partie « may be
      # run this » est conditionnelle comme on pourrait s'y attendre.
      #
      # Note : La condition est encore évaluée plusieurs fois (dans
      # différent processus chaque fois). Néanmoins, seule l'évaluation
      # qui survient quand la cible d'accroche est exécutée influence ce
      # qui arrive.
      override_dh_titi:
          : # Commande factice pour toujours forcer l'exécution de la cible
      ifneq (...)
          maybe run this
      endif



      # COMPLIQUÉ : Ce cas peut ne pas être trivial et présenter des
      # difficultés. À utiliser à vos risques et périls si dh_listpackages
      # est dans la condition.
      #
      # Ici, soit dh_truc est exécuté normalement OU « maybe run this »
      # est exécuté à sa place.
      #
      # Cela devient encore plus compliqué à résoudre si dh a besoin d'itérer
      # dans debian/rules parce qu'il y a une cible normale « explicite »
      # (par exemple une cible « build-arch: » séparée de « %: »).
      ifneq (...)
      override_dh_truc:
          maybe run this
      endif

Ces recettes sont aussi pertinentes pour des cibles de dépendance conditionnelles qui sont souvent illustrées par une variante de l'exemple suivant :

      COND_TASKS =
      ifneq (...)
      COND_TASKS += maybe-run-this
      endif
      ...

      maybe-run-this:
          ...

      # SIMPLE : ce qui arrive est bien défini. Soit les
      # $(COND_TASKS) sont ignorées soit elles sont exécutées.
      #
      # Note : La condition est évaluée « deux fois » où elle influence
      # ce qui arrive. Une fois quand dh vérifie quelles cibles
      # d'accroche existent et une fois quand la cible d'accroche
      # override_dh_toto est exécutée. Si *une* fois, la sortie est
      # # I<faux>, $(COND_TASKS) sont ignorées.
      override_dh_toto: $(COND_TASKS)



      # SIMPLE : ceci est aussi bien défini. La cible d'accroche est
      # toujours exécutée et dh_titi est ignoré. La partie $(COND_TASKS)
      # est conditionnelle comme on pourrait s'y attendre.
      #
      # Note : La condition est encore évaluée plusieurs fois (dans
      # différent processus chaque fois). Néanmoins, seule l'évaluation
      # qui survient quand la cible d'accroche est exécutée influence ce
      # qui arrive.
      override_dh_titi: $(COND_TASKS)
          : # Commande factice pour toujours forcer l'exécution de la cible

      # COMPLIQUÉ : ce cas peut ne pas être trivial et présenter des
      # difficultés. À utiliser à vos risques et périls si dh_listpackages
      # est dans la condition.
      #
      ifneq (...)
      override_dh_truc: $(COND_TASKS)
      endif

En cas de doute, choisissez le cas SIMPLE qui correspond à vos besoins parmi les exemples ci-dessus.

OPTIONS

--with rajout[,rajout ...]
Ajoute les commandes debhelper indiquées par les rajouts au bon endroit dans la séquence exécutée. Cette option peut être présente plusieurs fois ou bien plusieurs rajouts peuvent être indiqués en les séparant par des virgules. Cela est utile lorsqu'un paquet tiers fournit des commandes debhelper. Consulter le fichier PROGRAMMING pour obtenir des informations à propos de l'interface de ces rajouts.

Une relation Build-Depends sur le paquet dh-sequence-rajout implique --with rajout. Cela évite un --with explicite dans debian/rules qui dupliquerait ce qui est écrit dans les dépendances de construction dans debian/control. La relation peut (depuis 12.5) être rendue optionnelle au moyen de build-profiles par exemple. Cela permet de désactiver facilement un rajout qui est utile uniquement avec certains profils (par exemple pour faciliter l'amorçage).

Depuis debhelper 12.5, les rajouts peuvent aussi être activés en mode « indep seulement » (au moyen de Build-Depends-Indep) ou en mode « arch seulement » (au moyen de Build-Depends-Arch). Ces rajouts sont seulement actifs dans la séquence particulière (par exemple binary-indep) qui simplifie la gestion des dépendances pour les constructions croisées.

Veuillez noter que les rajouts activés avec Build-Depends-Indep ou Build-Depends-Arch sont soumis à des contraintes supplémentaires pour s'assurer que le résultat est déterministe même quand le rajout n'est pas disponible (par exemple pendant le nettoyage). Cela implique que certains rajouts sont incompatibles avec ces restrictions et ne peuvent être utilisés qu'avec Build-Depends (ou manuellement avec debian/rules). Actuellement, ces rajouts peuvent seulement ajouter des commandes à des séquences.

--without rajout
L'inverse de --with, désactive le rajout donné. Cette option peut être présente plusieurs fois ou bien plusieurs rajouts peuvent être indiqués en les séparant par des virgules.
--list, -l
Liste tous les rajouts disponibles.

Lorsqu'il est appelé uniquement avec cette option, dh peut être invoqué depuis n'importe quel répertoire (c'est-à-dire qu'il ne nécessite l'accès à aucun fichier d'un paquet source).

--no-act
Affiche les commandes qui seraient utilisées pour une séquence donnée, sans les exécuter.

Veuillez remarquer que dh élimine les commandes en cours lorsqu'il sait qu'elles ne font rien. Avec l'option --no-act, la liste complète des commandes dans une séquence est affichée.

Les autres options fournies à dh sont passées en paramètre à chaque commande exécutée. Cela est utile tant pour les options comme -v, -X ou -N que pour des options plus spécialisées.

EXEMPLES

Pour voir quelles commandes sont présentes dans une séquence, sans rien faire :

        dh binary-arch --no-act

C'est un fichier rules très simple, pour les paquets où les séquences de commandes par défaut fonctionnent sans aucune option particulière.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

Il est fréquent de vouloir passer une option à une commande debhelper. Le moyen le plus simple de le faire consiste à ajouter une cible pour surcharger la commande.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        override_dh_strip:
                dh_strip -Xtoto
        
        override_dh_auto_configure:
                dh_auto_configure -- --with-toto --disable-titi

Parfois les automatismes de dh_auto_configure(1) et de dh_auto_build(1) n'arrivent pas à deviner ce qu'il faut faire pour certains paquets tordus. Voici comment indiquer vos propres commandes plutôt que de laisser faire l'automatisme.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        override_dh_auto_configure:
                ./mondoconfig

        override_dh_auto_build:
                make universe-explode-in-delight

Un autre cas habituel consiste à vouloir faire quelque chose avant ou après l'exécution d'une certaine commande debhelper.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        # L'exemple suppose debhelper/12.8 et compat 10+
        execute_after_dh_fixperms:
                chmod 4755 debian/truc/usr/bin/truc

Si vous avez une version de debhelper plus ancienne ou un niveau de compatibilité inférieur, l'exemple ci-dessus devrait être écrit de cette manière.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        # Versions anciennes de debhelper ou avec un niveau
        # de compatibilité 9 ou moins.
        override_dh_fixperms:
                dh_fixperms
                chmod 4755 debian/truc/usr/bin/truc

Les outils Python ne sont pas exécutés par défaut par dh, à cause des modifications incessantes dans ce domaine. Voici comment utiliser dh_python2.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@ --with python2

Voici comment forcer l'utilisation du processus de construction Module::Build, propre à Perl, qui pourrait être indispensable si debhelper détectait, à tort, que le paquet utilise MakeMaker.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh --buildsystem=perl_build $@

Voici un exemple de remplacement où les commandes dh_auto_* cherchent la source du paquet car elle est située dans un sous-répertoire.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@ --sourcedirectory=src

Voici un exemple d'utilisation des commandes dh_auto_* pour réaliser la construction dans un sous-répertoire qui sera ensuite supprimé lors du clean :

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@ --builddirectory=build

Si le paquet peut être construit en parallèle, veuillez utiliser le niveau de compatibilité 10 ou passer l'option --parallel à dh. Dans ce cas dpkg-buildpackage -j fonctionnera.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@ --parallel

Si votre paquet ne peut être construit de manière fiable en utilisant plusieurs processus légers, veuillez passer l'option --no-parallel à dh (ou la commande adéquate dh_auto_*) :

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@ --no-parallel

Voici un moyen d'empêcher dh d'exécuter plusieurs commandes, en définissant des blocs de substitution vides pour chaque commande que vous ne voulez pas lancer.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        # Commandes que l'on ne veut pas S<exécuter :>
        override_dh_auto_test override_dh_compress override_dh_fixperms:

Un long processus de construction pour un paquet de documentation à part peut être séparé en utilisant des réécritures pour les paquets indépendants de l'architecture. Elles seront ignorées lors de l'exécution des suites build-arch et binary-arch.

        #!/usr/bin/make -f
        %:
                dh $@

        override_dh_auto_build-indep:
                $(MAKE) -C docs

        # Aucun test nécessaire pour la documentation
        override_dh_auto_test-indep:

        override_dh_auto_install-indep:
                $(MAKE) -C docs install

En plus de l'exemple précédent, il peut être nécessaire de modifier les droits d'un fichier, mais seulement lors de la construction du paquet dépendant de l'architecture, puisqu'il n'est pas présent lors de la construction de la documentation toute seule.

        # L'exemple suppose debhelper/12.8 et compat 10+
        execute_after_dh_fixperms-arch:
                chmod 4755 debian/truc/usr/bin/truc

FONCTIONNEMENT INTERNE

Si vous êtes curieux de connaître le fonctionnement interne de dh, voici ce qu'il y a sous le capot.

Dans les niveaux de compatibilité 10 (ou supérieurs), dh crée un fichier debian/debhelper-build-stamp après la construction pour ne pas la refaire. Il est possible d'éviter la création de ce fichier en passant l'argument --without=build-stamp à dh. Cela rend le comportement des construction « no clean » plus cohérent avec l'usage courant au détriment de possiblement effectuer la construction et le test deux fois (la seconde en tant que « root » ou avec fakeroot(1)).

À l'intérieur d'une cible de réécriture, les commandes dh_* écrivent dans un journal debian/paquet.debhelper.log pour savoir quelle commande a été exécutée pour quel paquet. Ces fichiers journaux seront supprimés une fois la cible de réécriture terminée.

Dans les niveaux de compatibilité 9 et précédents, chaque commande debhelper, qui s'accomplit correctement, est journalisée dans debian/package.debhelper.log (que dh_clean supprimera). Ainsi dh peut déterminer quelles commandes ont déjà été exécutées et pour quels paquets. De cette manière il pourra passer outre l'exécution de ces commandes ultérieurement.

Chaque fois que dh est exécuté (en v9 ou précédente), il examine le journal et recherche la dernière commande exécutée dans la séquence indiquée. Puis il exécute la commande suivante dans cette séquence.

Une suite peut aussi exécuter des cibles dépendantes dans debian/rules. Par exemple, la suite « binary » exécute la cible « install ».

dh utilise la variable d'environnement DH_INTERNAL_OPTIONS pour transmettre des informations aux commandes debhelper exécutées au sein des blocs surchargés. Le contenu (et l'existence même) de cette variable d'environnement, comme son nom l'indique, est sujet à des modifications permanentes.

Les commandes des séquences build-indep, install-indep et binary-indep sont appelées avec l'option -i pour être certain qu'elles ne s'accompliront que sur des paquets indépendants de l'architecture. Symétriquement les commandes des séquences build-arch, install-arch et binary-arch sont appelées avec l'option -a pour être certain qu'elles ne s'accompliront que sur des paquets dépendants de l'architecture.

VOIR AUSSI

debhelper(7)

Ce programme fait partie de debhelper.

AUTEUR

Joey Hess <joeyh@debian.org>

TRADUCTION

Cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <URL:http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian-l10n-french@lists.debian.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet debhelper.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man -L C <section> <page_de_man> ».

2021-03-06 13.3.4