Scroll to navigation

deb-changes(5) suite dpkg deb-changes(5)

NOM

deb-changes - Format des fichiers « .changes » Debian

SYNOPSIS

nom-du-fichier.changes

DESCRIPTION

Chaque envoi dans Debian est composé d'un fichier de contrôle .changes qui contient un certain nombre de champs. Chaque champ commence par une étiquette, telle que Source ou Binary (la casse n'importe pas), suivie d'un « : », et du contenu du champ. Les champs sont séparés seulement par des étiquettes de champ. En d'autres termes, le contenu d'un champ peut s'étendre sur plusieurs lignes, mais les outils d'installation joindront en général les lignes pendant le traitement du contenu du champ (sauf pour les champs à lignes multiples Description, Changes, Files, Checksums-Sha1 et Checksums-Sha256, voir ci-dessous).

Les données de contrôle pourraient être incluses dans une signature OpenPGP « ASCII Armored », comme spécifié dans RFC4880.

LES CHAMPS

La valeur de ce champ déclare la version du format du fichier. La syntaxe de la valeur du champ est un numéro de version avec un composant majeur et mineur. Les modifications incompatibles avec les versions précédentes du format incrémenteront la version majeure, tandis que les modifications compatibles (telles que les ajouts de champ) incrémenteront la version mineure. La version de format actuelle est 1.8.
La date à laquelle le paquet a été construit ou modifié pour la dernière fois. Elle doit avoir le même format que la date dans l'entrée dedeb-changelog(5).

La valeur de ce champ est habituellement extraite du fichier debian/changelog.

Le nom du paquet source. Si la version du source diffère de la version binaire, alors le nom-source sera suivi par une version-source entre parenthèses. Cela peut arriver quand il s'agit d'un envoi seulement binaire NMU (« non-maintainer upload »).
Ce champ coupé est une liste, séparée par des espaces, de paquets binaires à envoyer. Si l'envoi ne concerne que les sources, le champ est omis (depuis dpkg 1.19.3).
Liste des architectures des fichiers actuellement envoyés. Voici quelques architectures habituelles : amd64, armel, i386, etc. Remarquez que l'option all signifie que le paquet est indépendant de toute architecture. Si les sources du paquet sont également envoyées, l'entrée spéciale source est aussi présente. Les architectures joker ne doivent jamais être présentes dans la liste.
C'est classiquement le numéro de version du paquet d'origine dans la forme choisie par l'auteur du programme. Il peut y avoir aussi un numéro de révision Debian (pour les paquets non natifs). Le format exact et l'algorithme de tri sont décrits dans deb-version(7).
Liste une ou plusieurs distributions, séparées par des espaces, dans lesquelles cette version peut être installée après envoi dans l'archive.
L'urgence de l'envoi. Les valeurs actuelles reconnues sont, par ordre croissant d'urgence : low, medium, high, critical et emergency.
Le format de ce champ sera « Jean Dupont <jdupont@example.org> » ; et c'est bien sûr le créateur du paquet, par opposition à l'auteur du programme mis en paquet.
Le format de ce champ sera « Jean Dupont <jdupont@example.org> » ; et c'est bien sûr celui qui a préparé les modifications du paquet pour cette version.
Ce champ à lignes multiples contient une liste de noms de paquets binaires suivis d'une espace, d'un tiret (« - ») et de leur description courte éventuellement tronquée. Si l'envoi ne concerne que les sources, le champ est omis (depuis dpkg 1.19.3).
Une liste, séparée par des espaces, de numéros de rapports de bogue qui ont été résolus par cet envoi. Le logiciel d'archive de la distribution pourrait utiliser ce champ pour fermer automatiquement les bogues dont les numéros sont référencés dans le système de suivi de bogues (BTS) de la distribution.
Ce champ indique que l'envoi est une construction seulement binaire indépendante (NMU). Il est issu de la paire clé/valeur binary-only=yes de l'entrée metadata du changelog.
Ce champ définit une liste, séparée par des espaces, de profils de construction avec lesquels cet envoi a été construit.
Ce champ à lignes multiples fournit le texte concaténé de toutes les entrées de changelog faisant partie de cet envoi. Pour faire de ce champ à lignes multiples valable, les lignes vides sont remplacées par un point « . » et toutes les lignes sont indentées par une seule espace. Le contenu exact dépend du format du changelog.
Ce champ à lignes multiples fournit une liste de fichiers avec la md5sum, la taille, la section et la priorité de chacun.

La première ligne de la valeur du champ (la partie sur la même ligne que le nom du champ suivi par deux-points) est toujours vide. Le contenu du champ est exprimé sous la forme de lignes de continuation, un ligne par fichier. Chaque ligne consiste en des entrées, séparées par des espaces, décrivant le fichier : la md5sum, la taille du fichier, sa section, sa priorité et son nom.

Ce champ liste tous les fichiers qui composent l'envoi. La liste de fichiers de ce champ doit correspondre à celle présente dans les autres champs relatifs aux Checksums.

Ces champs à lignes multiples fournissent une liste de fichiers avec la somme de contrôle et la taille de chacun. Ces champs ont la même syntaxe et ne diffèrent que par l'algorithme de somme de contrôle utilisé : SHA-1 pour Checksums-Sha1 et SHA-256 pour Checksums-Sha256.

La première ligne de la valeur du champ (la partie sur la même ligne que le nom du champ suivi par deux-points) est toujours vide. Le contenu du champ est exprimé par des lignes de continuation, une ligne par fichier. Chaque ligne consiste en des entrées séparées par des espaces décrivant le fichier :la somme de contrôle, la taille du fichier et le nom du fichier.

Ces champs listent tous les fichiers qui composent l'envoi. La liste de fichiers de ce champ doit correspondre à celle présente dans le champ Files et les autres champs relatifs aux Checksums.

BOGUES

Le champ Files n'est pas cohérent avec des autres fichiers Checksums. Les champs Changed-By et Maintainer ont des noms qui provoquent la confusion. Le champ Distribution fournit des informations sur ce à quoi une suite fait référence habituellement.

VOIR AUSSI

deb-src-control(5), deb-version(7).

TRADUCTION

Ariel VARDI <ariel.vardi@freesbee.fr>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas François, 2006. Veuillez signaler toute erreur à <debian-l10n-french@lists.debian.org>.

2020-03-08 1.20.0