Scroll to navigation

PARTX(8) Administration Système PARTX(8)

NOM

partx - Annoncer au noyau la présence et la numérotation des partitions d'un disque

SYNOPSIS

partx [-a|-d|-P|-r|-s|-u] [-t type] [-n M:N] [-] disque
partx [-a|-d|-P|-r|-s|-u] [-t type] partition [disque]

DESCRIPTION

À partir d'un périphérique ou d'une image, partx essaie d'analyser la table de partitions et d'afficher son contenu. Elle permet aussi d’indiquer au noyau d’ajouter ou de supprimer des partitions.

L'argument disque est optionnel si un argument partition est fourni. Pour forcer l'analyse d'une partition comme s'il s'agissait d'un disque entier (par exemple pour afficher les sous-partitions imbriquées), utilisez l'argument - (tiret). Par exemple :

sda3 sera vue comme un disque entier plutôt que comme une partition.

Ce n'est pas un programme fdisk — l'ajout et la suppression de partitions n'intervient pas sur le disque lui-même, cela consiste seulement à informer le noyau de la présence et de la numérotation des partitions présentes.

OPTIONS

Ajouter les partitions indiquées ou lire le disque et ajouter toutes ses partitions.
Afficher la taille (colonne SIZE) en octet plutôt qu'en format lisible.
Supprimer les partitions indiquées ou toutes les partitions. Ce n’est pas une erreur de supprimer des partitions non existantes. Aussi cette option est utilisable avec de grands intervalles --nr sans se soucier des partitions actuellement définies sur le périphérique.
Ne pas afficher de ligne d'en-tête avec --show ou --raw.
Afficher les partitions. Remarquez que tous les nombres sont en secteur de 512 octets. Ce format de sortie est obsolète, remplacé par --show. Ne l'utilisez pas dans de nouveaux scripts.
Indiquer l'intervalle de partitions. Par souci de rétrocompatibilité, le format M-N est pris en charge. L'intervalle peut contenir des nombres négatifs, par exemple --nr -2:-1 signifie les deux dernières partitions. Les indications d'intervalle sont :
n’indique qu’une partition (par exemple --nr 3).
n’indique que la limite inférieure (par exemple --nr 2:).
:N
n’indique que la limite supérieure (par exemple --nr :4).
indique les limites inférieure et supérieure (par exemple --nr 2:4).
Définir les colonnes à afficher pour les sorties --show, --pairs et --raw. Si aucune disposition de sortie n'est indiquée, un ensemble par défaut est utilisé. Utilisez --help pour obtenir la liste de toutes les colonnes possibles. Cette option ne peut pas être combinée avec les options --add, --delete, --update ou --list.
Afficher toutes les colonnes disponibles.
Afficher les partitions au format clef="valeur".
Afficher les partitions au format brut de sortie.
Afficher les partitions. Les colonnes à afficher peuvent être sélectionnées et réorganisées avec l'option --output. Tous les nombres (à part SIZE) sont en secteurs de 512 octets.
Indiquer le type de table de partitions.
Afficher les partitions prises en charge et quitter.
Mettre à jour les partitions indiquées.
Écraser la taille de secteur par défaut.
Mode détaillé.
Afficher les informations de version et quitter.
Afficher l’aide-mémoire puis quitter.

ENVIRONNEMENT

Activer la sortie de débogage de libblkid.

EXEMPLE

Les trois commandes affichent la troisième partition de /dev/sdb.
Afficher toutes les sous-partitions de /dev/sdb3 (la partition est utilisée comme un disque entier).
Afficher le secteur de début de la cinquième partition de /dev/sdb sans en-tête.
Afficher la taille en secteur et en format lisible de la cinquième partition de /dev/sda.
Ajouter toutes les partitions disponibles de la troisième à la cinquième (comprises) sur /dev/sdd.
Retirer la dernière partition de /dev/sdd.

AUTEURS

Davidlohr Bueso
Karel Zak

La version originale a été écrite par Andries E. Brouwer.

VOIR AUSSI

addpart(8), delpart(8), fdisk(8), parted(8), partprobe(8)

DISPONIBILITÉ

La commande partx fait partie du paquet util-linux, elle est disponible sur l’archive du noyau Linux.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <ccb@club-internet.fr>, Michel Quercia <quercia AT cal DOT enst DOT fr>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Frédéric Delanoy <delanoy_f@yahoo.com>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Christophe Sauthier <christophe@sauthier.com>, Sébastien Blanchet, Jérôme Perzyna <jperzyna@yahoo.fr>, Aymeric Nys <aymeric AT nnx POINT com>, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Yves Rütschlé <l10n@rutschle.net>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Philippe Piette <foudre-blanche@skynet.be>, Jean-Baka Domelevo-Entfellner <domelevo@gmail.com>, Nicolas Haller <nicolas@boiteameuh.org>, Sylvain Archenault <sylvain.archenault@laposte.net>, Valéry Perrin <valery.perrin.debian@free.fr>, Jade Alglave <jade.alglave@ens-lyon.org>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Alexandre Kuoch <alex.kuoch@gmail.com>, Lyes Zemmouche <iliaas@hotmail.fr>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Alexandre Normand <aj.normand@free.fr> et David Prévot <david@tilapin.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

Décembre 2014 util-linux